L’orthorexie, le trouble de la rigueur

0
233
carotte régime orthorexie

Dans un environnement anxiogène en matière de santé et d’alimentation, certains consommateurs – consommatrices sont guettés par l’orthorexie.

 

 

Orthorexie (ortho : droit, correct; orexia : envie, appétit) est une forme de trouble qui consiste à vouloir diriger de façon très stricte son alimentation. Par exemple, en écartant des catégories d’aliments, en se fixant des règles incontournables, en se pliant à des rites…  Les orthorexiques veulent maîtriser, contrôler totalement leur mode d’alimentation.  Ils tentent de façon quasi-desespérée de « manger sain ».

 

 

Se plier à des rituels et des règles

 

 

La peur de ne pas manger sain génère une telle angoisse que la personne met tout en œuvre pour se plier aux rituels et règles qu’elle a édictées. Dans les cas les plus sévères, l’orthorexique peut consacrer plusieurs heures par jour à organiser ses repas, à lire les étiquettes alimentaires, etc…

 

 

Les signes de l’orthorexie

 

 

Comment se manifestent les signes de l’orthorexie ? Il s’agit le plus souvent de l’adoption de règles comme ne plus manger de sel, de sucre, de matières grasses, de viande (on trouve beaucoup d’orthorexiques végétariens), etc… Mais ces règles sont appliquées avec une grande rigidité. Dans certains cas, la personne orthorexique fixe une liste « arbitraire » d’aliments à proscrire, sans logique ou référence à un régime général connu. Autres signes caractéristiques, la quête incessante de la qualité des aliments ; l’observance de rituels très précis (temps de cuisson, temps de mâchage…).

 

Une sociologue spécialiste du comportement alimentaire, Camille Adamiec, a observé que nombre d’orthorexiques étendent leur volonté de purification à d’autres domaines de vie comme la médecine douce, ou l’utilisation de produits d’entretien non polluants et non toxiques.

Lire : Camille Adamiec, la sociologie des mangeurs sains

 

 

Troubles obsessionnels compulsifs

 

 

Les médecins estiment que dans certains cas, l’orthorexie peut être associée à des troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Les conséquences pour la santé peuvent être dangereuses si le régime adopté est trop carencé en nutriments essentiels, ou s’il génère une perte de poids importante. Il y a également un aspect social à prendre en compte. L’obsession alimentaire peut pousser à l’isolement, créer des difficultés de relations personnelles et professionnelles.

 

Apparemment, on ne « sort » pas trop facilement de l’orthorexie. Il est globalement conseillé de mieux écouter son corps, ses sensations… pour relâcher l’étau. Mais on considère généralement l’aide de professionnels (psychothérapeutes) comme indispensable pour traiter ce trouble assez sérieux.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.passeportsante.net

AUCUN COMMENTAIRE