Moins de sel dans le pain

0
628
pain sel

Depuis le 1er octobre 2023, la dose de sel dans le pain a diminué. Cette mesure simple va contribuer directement à la baisse de la consommation de sel par personne et à une meilleure prévention.

 

 

Les boulangers ont la main moins leste en matière de sel. Depuis le 1er octobre 2023, ils ont pris l’engagement de ne plus dépasser la limite de 1,4 gramme de sel pour 100 grammes pour les pains courants (baguette, Tradition), 1,3 gramme pour les pains complets – pains aux céréales, de 1,2 gramme pour les pains de mie. Déjà, en juillet 2022, la filière du pain avait pris l’engagement de ne pas dépasser 1,5 g de sel pour les pains courants.

 

 

Hypertension artérielle

 

 

Cette mesure va aider les Français à réduire leur consommation quotidienne de sel. Rappelons que le sel accentue l’hypertension artérielle  et par voie de conséquence, il est un facteur de risque d’accident vasculaire (infarctus du myocarde, AVC).

 

Lire : Le sel, facteur de risque d’accident vasculaire cérébral

 

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu’un adulte ne doit pas consommer plus de 5 grammes par jour s’il ne veut pas nuire à sa santé. Or, en France, on estime que la consommation moyenne journalière se situe aux environs de 7 à 8 grammes. Pour certaines personnes, cela signifie jusqu’à 10 grammes par jour, soit le double de la dose limite préconisée. L’Etat français s’est donc engagé auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à réduire la consommation de sel de 30% d’ici à 2025.

 

 

100 grammes de pain par jour

 

 

La mesure qui fait suite à un engagement des ministères en charge de l’Alimentation et celui de la Santé, et de la filière de la boulangerie en 2022 va bien dans le sens d’une meilleure prévention. La réduction de la teneur de sel dans le pain va permettre à tout un chacun de moins absorber de sel. En moyenne, un Français mange 100 g de pain par jour, soit 1,5 g de sel, qui correspond à environ un cinquième des apports quotidiens.

 

Pour la profession de la boulangerie, le défi est de parvenir à concocter des pains toujours aussi goûteux.  Le sel participe à la fermentation, favorise une jolie couleur de cuisson et exhauste les saveurs du pain. Les boulangers vont travailler avec des extraits de levure ou des pré-fermentations pour préserver le maximum de saveurs.

 

 

Katrina Lamarthe

 

 

Source : lemondedesboulangers