Pourquoi manger du pain

0
189
pain

Pourquoi manger du pain? De plus en plus de consommateurs y renoncent. Mais des scientifiques et des nutritionnistes montent au créneau pour défendre la place centrale du pain dans l’équilibre nutritionnel.

 

 

Pourquoi manger du pain ? Un certain nombre de consommateurs n’en voit plus l’utilité. La consommation de cet aliment de base ne cesse de chuter. Selon la dernière étude de la FEB, la Fédération des Entreprises de Boulangeries, les Français déclarent consommer en moyenne 105 grammes par jour contre 114 grammes en 2015, soit un recul de près de 8%.

 

Sur une année, cela représente une consommation d’une quarantaine de  kilos. Dans les années 1950, on en consommait quatre fois plus. Les consommateurs, pour expliquer ce désamour, parlent de lassitude, de problèmes de conservation, d’impératifs de régime alimentaire… Beaucoup se sont mis à consommer du « pain de mie ».

 

 

Piètre qualité nutritive

 

 

Pour certains observateurs, ce déclin est dû à la piètre qualité nutritive d’une baguette. Certes la baguette tradition, par ses qualités de goût et de croustillant, a séduit beaucoup de personnes.  Mais, il n’en reste pas moins que la baguette de pain blanc s’apparente de plus en plus à un produit peu nourrissant, dont on peut se passer, quitte à le remplacer par un produit industriel.

 

Un aliment nourricier de base

 

Les vrais défenseurs du pain, tel le chercheur et nutritionniste Christian Rémésy, s’insurgent. Le pain doit conserver une place essentielle dans l’alimentation, estiment-ils. Une sorte d’aliment nourricier stable. Notre organisme aurait besoin de ce type d’aliment de base, source de stabilité pour notre appareil digestif et notre microbiote.

 

 

Source de glucose pour le cerveau

 

 

Le pain est source de fibres, essentiels pour notre microbiote intestinal, et de glucides essentiels pour notre cerveau. Le cerveau d’un adulte a environ besoin de 110 à 145 g de glucose par jour (entre un tiers et la moitié de nos besoins quotidiens de glucides), et le pain peut en apporter une grande partie. Une consommation de pain d’environ 150 g par jour permet d’apporter plus de la moitié du glucose nécessaire.

 

 

Un pain plus nourrissant

 

 

Manger du pain, c’est par contrecoup se dispenser de consommer des aliments peu recommandables (biscuits, produits sucrés, etc.), générateurs de poussées glycémiques. Dans l’idéal, il faut donc privilégier un pain plus nourrissant que la baguette réalisée avec la farine blanche. Par exemple, du pain semi-complet, du pain confectionné avec des farines de type T80, du pain au levain, etc. A cette condition, le pain peut garder son rôle d’aliment pivot.

 

JC Nathan

 

Sources :

 

Sauvons le pain ! de Christian Rémésy – Éditeur Thierry Souccar

184 pages. 2ème trimestre 2022

 

www.snacking.fr

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE