Le raw food, un mode alimentaire exigeant

0
2567
cru et peu cuit

Le raw food pourrait bien être l’une des tendances alimentaires majeures des années à venir. Ce régime à base de produits bruts, crus ou peu cuits, bien évidemment bio, vient directement de Californie. Mais ce mouvement est probablement davantage qu’une mode new age popularisée par des stars américaines (Demi Moore, Georgia May Jagger….).

 

 

« Raw » ne doit pas se traduire par cru, mais plutôt comme brut, non raffiné, non industrialisé. La « raw food » n’est pas le crudivorisme même s’il en partage quelques notions. Il s’agit de privilégier des aliments non transformés, le moins cuits possible, afin de préserver l’apport en vitamines et en nutriments, et certains éléments comme les enzymes.

 

 

Living Food Lifestyle

 

 

C’est le docteur Ann Wigmore, une Américaine d’origine lituanienne, qui a mis au point les bases de ce mode alimentaire en cherchant dans les années 1950 à se soigner de deux cancers. Guérie selon elle grâce à son hygiène alimentaire, elle a défini des « Living Foods Lifestyle », des règles de vie et d’alimentation, à forte connotation végétalienne, et ouvert plusieurs centres de santé à Porto Rico et à Boston (Hippocrates Health Institute).

 

 

 

Des liens avec l’approche végétalienne

 

 

Typiquement, les adeptes du raw food consomment des fruits et des légumes fraîchement cueillis, des jus de fruits et de légumes, des graines germées, des oléagineux, des céréales, des huiles de première pression à froid… Le raw food partage en bonne partie l’approche végétalienne : pas d’aliments d’origine animale, et donc pas de produits laitiers. Ce régime supprime également le sel, les sucres ajoutés, les excitants (thé, café...). L’eau est consommée en dehors des repas. Le repas commence par une salade ou une soupe.

 

Cuisson inférieure à 48 degrés

 

La « raw food »  interdit toute cuisson supérieure à 48°C. Selon les tenants de ce mode alimentaire, toute cuisson au-delà de cette température détruit les vitamines et les enzymes des aliments. Cela signifie de changer de mode de cuisson, de ne plus recourir aux traditionnelles poêles, cocotte-minute, casserolles, pour acquérir de nouveaux équipements : blender, extracteurs de jus, cuit-vapeur, déshydrateur….

 

La raw food est un mode alimentaire contraignant, avec les limites connues du régime végétalien (problème des apports équilibrés de protéines, acides gras polyinsaturés,…). Mais la qualité nutritive des aliments, le renoncement à une alimentation connue pour ses effets nocifs (produits frits notamment, sucres, etc…) laisse envisager de nombreux bienfaits pour la santé.

 

JC Nathan

 

Sources :

www.glutencorner.com

http://annwigmore.org

photo : Wikipédia

 

 

AUCUN COMMENTAIRE