Retour sur le régime FODMAP

0
190

Pour réduire voire dissiper les problèmes récurrents de digestion et d’intestin irritable, le régime des FODMAP est une solution qui peut se préparer progressivement.

 

 

FODMAP (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols) est le curieux sigle pour nommer un ensemble de sucres fermentescibles disséminés dans l’alimentation.

 

 

Glucides à chaîne courte

 

 

L’acronyme  a été créé par des chercheurs australiens pour désigner diverses familles de glucides à chaîne courte (lactose, fructose, fructane, galactanes…) qui auraient la particularité de fermenter dans le côlon et d’être difficiles à digérer.

 

Chez des sujets fragilisés, ces sucres fermentescibles seraient à l’origine d’une kyrielle de maux digestifs les plus inconfortables (diarrhée, constipation, ballonnements, maux de ventre chronique…). Ces maux recouvrent en grande partie les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.

 

Causes mystérieuses

 

Les causes de ces maux restent encore mystérieuses et multiples. On cite pêle-mêle le stress, la prise d’antibiotiques trop fréquente, des facteurs psychologiques, une altération de la barrière intestinale, etc. Les pionniers de la recherche dans ce domaine que si on réduisait les FODMAPs les plus agressifs pour l’organisme, on réduisait fortement les maux digestifs.

 

 

Eventail d’aliments

 

 

Le problème est que les FODMAPs recouvrent un éventail considérable d’aliments. Les oligosaccharides et les fructanes se trouvent dans les céréales, le pain, la farine et mais aussi dans divers légumes (courges, maïs, pois, choux…), légumineuses (soja, haricots…) et fruits ; le fructose se trouve dans la plupart des fruits ; les disaccharides ou lactase se trouvent dans le lait, les fromages, les yaourts..), les polyols (produits sucrants) se retrouvent dans divers produits alimentaires industriels (chewing-gums, confiserie, crèmes glacées, biscuits…).

 

 

Règles d’hygiène de vie

 

 

Avant même de lancer la stratégie recherche-élimination des FODMAPs problématiques, période fastidieuse sur le plan alimentaire, il convient d’adopter quelques règles d’hygiène de vie.

 

  • Etre régulier dans les horaires des repas, éviter les « creux » (si nécessaire, prévoir une collation) ;
  • Eviter le stress, avoir une activité physique ;
  • Supprimer le chewing-gum, les eaux et boissons pétillantes, sources d’aérophagie et de ballonnements ;
  • Réduire café et alcool ;
  • Réduire les aliments porteurs de fibres insolubles (céréales complètes, peaux des fruits, oléagineux…).

 

 

Régime FODMAP exhaustif ou simplifié

 

 

Ensuite, deux stratégies s’offrent à vous. La stratégie FODMAP exhaustive, avec élimination de toutes les catégories d’aliments à problèmes, et la réintroduction progressive sur plusieurs semaines, en observant à chaque fois les réactions de l’organisme pour identifier les catégories les plus agressives.

 

Autre possibilité, adopter une stratégie FODMAP simplifiée, en éliminant certains aliments suspects que vous prenez fréquemment ou en grande quantité (cacahuètes, lentilles ou haricots, sucre blanc, café, etc). Variez les aliments et remplacez-les par de nouveaux. En fonction des résultats, réintroduisez progressivement et par doses moindres certains aliments exclus.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : société canadienne de recherche intestinale

L’alimentation faible en Fodmap.  Jef L’Ecuyer, Dt.P

 

Source : société canadienne de recherche intestinale