Troubles du comportement alimentaire, un lourd dossier

0
82
Troubles alimentation

Les troubles du comportement alimentaire, sérieux dysfonctionnement du rapport à l’alimentation, demandent une prise en charge patiente et de multiples compétences.

 

Les troubles du comportement alimentaire sont des perturbations de la relation à l’alimentation qui altèrent la santé et perturbent gravement la vie des personnes. Les trois troubles principaux sont l’anorexie, la boulimie, et l’hyperphagie.

Ces troubles touchent en priorité des adolescentes et des jeunes femmes, mais aussi des jeunes hommes (notamment concernant la boulimie).

 

Lire aussi : Troubles alimentaires des ados, de la vigilance

 

La hantise de grossir

 

L’anorexie dite anorexie mentale peut prendre deux formes : l’anorexie restrictive et l’anorexie de type purging (crise de boulimie suive de vomissements). Ce trouble peut entraîner une forte perte de poids. La personne n’a plus de juste perception de son poids, elle ne voit pas sa maigreur et elle a la hantise de grossir. D’autres symptômes sont parfois observés : obsessions alimentaires, hyperactivité, surinvestissement intellectuel…

 

 

Pendant la puberté

 

Ce trouble se révèle souvent pendant la puberté (période de focalisation sur l’image du corps et de soi) et peut durer entre plusieurs mois et plusieurs années (en moyenne, 1,5 ans à 3 ans).  Selon certaines enquêtes, un demi pourcent des jeunes filles serait touché en moyenne (dix à quinze fois moins de garçons).  La personne peut tomber à un poids très bas et sa croissance risque d’être affectée.

 

 

Multiples facteurs

 

 

L’anorexie est un trouble très complexe qui dépend d’une combinaison de multiples facteurs (psychologiques, environnementaux, familiaux, socioculturels, génétiques…). A moyen terme (au-delà de cinq ans), deux tiers des patients guérissent. Malheureusement, une petite minorité (5 à 6%) décède pour cause d’accident cardiaque ou de suicide (des troubles dépressifs apparaissent fréquemment). L’anorexie génère aussi de multiples complications de santé : risques d’ostéoporose, problèmes rénaux, problèmes dentaires, risques d’infection, troubles neurologiques…

 

Anorexie et boulimie

 

Anorexie et boulimie sont souvent liés. 20 à 50% de patients anorexiques connaissent des phases avec crises de boulimie suivies de vomissements. La boulimie nerveuse passe par une ingestion massive et rapide de grandes quantités de nourriture souvent suivie de crises de vomissements,  de prises de laxatifs, de jeûne…. L’hyperphagie boulimique est une autre manifestation de boulimie mais sans mécanismes de compensation. Les troubles boulimiques surgissent autant chez les hommes que chez les femmes et plutôt après 20 ans.

 

La prise en charge

 

On considère que l’accompagnement des personnes souffrantes doit être pluridisciplinaire, et se fonder sur une coopération entre psychiatres, médecin traitant, spécialistes de thérapies diverses (sophrologie, ateliers artistiques, etc), famille. Le chemin de la réconciliation avec son corps, l’acceptation de reprendre du poids (dans le cas de l’anorexie), le retour d’une meilleure estime de soi, l’amélioration des relations avec les autres… sont autant d’étapes qui seront atteintes très progressivement.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : chu-nantes

Canadian Mental Health Association