Viande : offensive Greenpeace dans les cantines

0
74
protéines cantines

La surconsommation de viande dans les cantines est une mauvaise affaire pour la santé et la planète. Greenpeace lance la campagne Cantine verte.

 

 

La viande dans les cantines, aberration alimentaire, impasse environnementale. Greenpeace vogue sur l’onde flexitarienne. Sa nouvelle campagne pour une cantine verte devrait rameuter beaucoup de citoyens tout aussi sensibles à la survie de planète qu’à la santé de leurs enfants.

 

Deux fois trop de viande

 

« Les enfants mangent au moins deux fois trop de viande dans les cantines scolaires. C’est une véritable aberration, dangereuse pour la santé des enfants (surpoids, obésité) et dévastatrice pour la planète » rappelle Greenpeace. Et l’ONG d’enfoncer le clou : « L’élevage industriel est un facteur central de la crise climatique. A lui seul, il est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial. »

 

 

Campagnes locales

 

 

Pour mobiliser les citoyens, Greenpeace lance une pétition qui se décline en campagnes locales. Chaque pétitionnaire est invité à focaliser son soutien sur une liste locale qui fera pression sur les collectivités locales pour modifier les menus dans les cantines (écoles, collèges, lycées, restaurants universitaires…) et tendre vers davantage de végétarisme et de bio.

 

 

80 000 tonnes de produits carnés

 

 

Ce n’est pas la première fois que Greenpeace enfourche ce cheval de bataille (relativement consensuel au demeurant). En décembre 2017, l’ONG rappelait qu’à la cantine, on sert de la viande ou du poisson tous les jours. En restauration scolaire (de la maternelle au lycée), à l’occasion d’un milliard de repas servis par an, ce sont 80 000 tonnes de produits carnés et plus de 120 000 tonnes de produits laitiers qui défilent dans les assiettes.

 

 

Les lobbies agro-alimentaires

 

 

Au final, les enfants (et les jeunes gens) consomment deux à six fois plus de protéines que le recommandent les autorités sanitaires. Cette situation favorable à une alimentation carnée n’est pas le fruit du hasard, estime Greenpeace. C’est le travail des lobbies agro-alimentaires qui agissent directement au sein d’instances-clés, tel que Groupe d’Etude des Marchés (GEM-RCN) qui guide les acheteurs de la restauration scolaire.

 

Compte tenu du nombre de repas en cause (et aussi du poids des habitudes alimentaires), la nouvelle campagne Cantine verte est très stratégique.

 

JC Nathan

 

Source : greenpeace.fr

AUCUN COMMENTAIRE