Des frites OGM

0
150
frites

fritesDes frites OGM pourraient être bientôt commercialisées aux Etats-Unis. Le Département américain de l’Agriculture a en effet autorisé la culture d’une nouvelle variété de patate, appelée Innate, modifiée génétiquement, destinée à faire des frites.

 

Des frites OGM seront peut-être servies dans les assiettes des Américains dans les prochains mois. La firme J.R. Simplot, géant américain de l’agrobusiness, spécialiste de la pomme de terre, a obtenu l’autorisation du Département américain de l’Agriculture de cultiver une patate dont les gènes ont été modifiés.

 

Réduire le brunissement et les composés cancérigènes

 

En utilisant une technique très avancée de biologie moléculaire, dite de l’interférence par ARN, les scientifiques ont réduit l’expression des gènes intervenant dans le brunissement de la pomme de terre, ainsi que le gène précurseur de l’acrylamide, un composé chimique (réputé cancérigène) qui se forme lors des cuissons à haute température, en particulier dans les aliments riches en amidon. Lire : Acrylamide, un nouveau contaminant cancérigène

 

Une patate tout-terrain

 

L’américain Simplot travaille aussi à la mise au point d’une pomme de terre génétiquement modifiée qui, en plus des deux caractéristiques précédentes (moindre formation d’acrylamide, moindre brunissement), serait résistante au mildiou, une famille de maladies (liées à des parasites) très agressives dans la culture de la patate, de la vigne, et de la tomate qui contraint à des traitements fongicides.

 

McDonalds n’aime pas les frites OGM

 

McDonalds qui collabore depuis plusieurs dizaines d’années avec la firme Simplot, aurait pour l’instant décliné ces nouvelles frites OGM, sans doute par crainte de mouvements de consommateurs hostiles aux OGM. Cela ne semble pas préoccuper le spécialiste de la pomme de terre qui commercialise en direct ses produits alimentaires et se dit persuadé que les consommateurs plébisciteront ses nouvelles patates, OGM ou non, si elles sont meilleures. Voire, si elles sont moins cancérigènes. Lire L’acrylamide, facteur de cancer pour les enfants ?

 

 

Aurélie Laroche

 

Source : http://www.agriculture-environnement.fr

AUCUN COMMENTAIRE