Le gaspillage lié au surpoids

0
131
gaspillage surconsommation

Il n’y a pas que le fait de jeter des aliments non consommés qui soit source de gaspillage. Il y a aussi le fait de trop consommer. L’épidémie mondiale de surpoids et d’obésité entraîne un coût écologique bien plus élevé selon des chercheurs.

 

 

Le gaspillage des denrées est un fléau pour la planète et ses ressources naturelles. Lire à ce sujet : Le gaspillage alimentaire, un luxe inacceptable. Mais il n’y a pas que les produits alimentaires jetés par les restaurants, les grandes surfaces, les particuliers et les producteurs. Le gaspillage est aussi directement lié à la surconsommation d’aliments, et donc au surpoids ou à l’obésité. Le coût écologique serait bien plus élevé que le fait de jeter.

 

 

Deux milliards de personnes en surpoids ou obèses

 

On estime aujourd’hui que près de deux milliards d’individus sont en surpoids ou touchées par l’obésité. Cette situation entraîne une surconsommation d’aliments estimée à 140 milliards de tonnes d’aliments. Selon une étude publiée par Frontiers in Nutrition, ce coût alimentaire serait 100 fois plus élevé que le gaspillage lié à la non-consommation de la nourriture produite (1,6 milliard de tonnes par an).

 

 

Le coût écologique

 

Le coût écologique de ce dérapage des métabolismes est phénoménal : 343 millions de mètres cubes d’eau perdus, 3785 kilomètres carrés de surface de cultures accaparées inutilement, et une empreinte carbone aberrante. Cette surproduction liée au surpoids génère 240 milliards de tonnes de CO2 d’émissions de gaz à effet de serre.

 

 

Santé des individus et santé de la planète

 

 

Le surpoids est surtout lié à la consommation d’aliments riches en calories comme la viande ou les produits laitiers, particulièrement consommateurs de terres, d’eau et à la production génératrice de gaz à effet de serre. Les liens entre l’épidémie mondiale de surpoids – obésité et l’empreinte carbone (le coût écologique) ont rarement été étudiés. La santé des individus et la santé de la planète sont des sujets liés.

 

Katrina Lamarthe

 

Source : Metabolic Food Waste and Ecological Impact of Obesity in FAO World’s Region

Elisabetta Toti, Carla Di Mattia, Mauro Serafini

Front. Nutr., 23 August 2019 | https://doi.org/10.3389/fnut.2019.00126

 

AUCUN COMMENTAIRE