Cocotte-minute, conseils et rappels

0
821
cuisson vapeur

La cocotte-minute (nom déposé par SEB) est une jeune senior de 65 ans en bonne place dans les cuisines françaises. Rappel des notions de base (fonctionnement, sécurité, vitamines…).

 

 

Si la cocotte-minute est restée aussi populaire, c’est lié à ses atouts majeurs : le gain de temps de cuisson et la simplicité d’utilisation.Chaque année, un million de cocottes sortent de l’usine de SEB (Société d’emboutissage de Bourgogne) à Selongey, au nord de Dijon. SEB a vendu 75 millions d’autocuiseurs en 65 ans !

 

 

Une marmite à pression

 

 

Mais au fait, comment fonctionne un autocuiseur ? La cocotte est une marmite à pression. Les aliments sont cuits sous pression ou à la vapeur dans le panier métallique. Avec l’élévation de la pression, l’eau ne bout plus à 100° comme dans la casserole mais à 122°. La soupape relâche la vapeur dès que la pression atteint 1,8 bar.

 

 

 

Rappel de quelques notions de sécurité

 

 

Ne pas remplir complètement la cocotte d’aliments. Vérifiez la mise en place de la soupape de sécurité. La montée en pression se fait à feu maximum. Lors de la cuisson, la vapeur doit sortir uniquement de la soupape. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a un souci avec le joint. On enlève le couvercle une fois la cocotte un peu refroidie et la vapeur échappée. Les nouvelles cocottes ont des systèmes de sécurité qui empêchent toute ouverture dangereuse. Attention aux vieilles cocottes, la soupape peut se bloquer, ce qui peut finir par une explosion de la cocotte.

 

 

Mode de fonctionnement

 

Au démarrage, mettre 750 ml d’eau pour une cuisson vapeur avec panier, 250 ml pour une cuisson directe en cocotte. Remplissez au maximum les deux tiers de la cocotte.
Fermer la cocotte. Si la cocotte est mal fermée, en principe, la pression ne se forme pas. Au démarrage, la chaleur doit être au maximum. En dix à quinze minutes, la température atteint plus de 100°C. La vapeur commence à s’échapper. On peut diminuer la chaleur et décompter à ce moment le temps de cuisson prévu.

Lorsque le temps de cuisson est atteint, on coupe le feu ou la plaque. Et on évacue la vapeur. On peut accélérer la décompression en plaçant la cocotte sous l’eau froide.

 

 

Les vitamines

 

 

Malgré les premières publicités dans les années 1960, la cuisson à la cocotte-minute qui monte à plus de 100° élimine une partie des vitamines, en particulier la vitamine C. Pour se consoler, on remarquera que c’est la même chose avec une cuisson au four ou une cuisson à l’eau (les vitamines disparaissent dans l’eau) et que le panier vapeur préserve une partie des vitamines.

Lire aussi : Cuisson des légumes, comment préserver les vitamines

 

Que cuire dans le panier vapeur

 

 

Les légumes, les poissons, le riz, les flans et les crèmes-desserts…  Mieux vaut éviter la cuisson des viandes.

 

 

 

Entretien

 

Nettoyer la cocotte après chaque utilisation. Retournez bien le couvercle de votre cocotte afin laisser le joint sécher à l’air.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : www.ohcocottes.com

www.aufeminin.com

 

 

 

http://www.ohcocottes.com/autocuiseur-conseils-premiere-utilisation/ps://www.aufeminin.com/cuisine-equilibree/cocotte-minute-s647797.html

AUCUN COMMENTAIRE