Haricots mungo, les germes de la santé

0
1317
haricots mungo ou soja vert

Originaire d’Inde, le haricot mungo est une légumineuse (famille des fabacées). Il existe près de 200 variétés différentes de haricots mungo.

 

 

En France, on connait surtout les germes de haricots mungo (gousses fines et allongées), souvent désignées à à tort comme des « pousses de soja« . La confusion a longtemps été entretenue par les fabricants eux-mêmes qui indiquaient « soja germé » ou « pousses de soja » sur les emballages, avant que la Loi leur interdise cette pratique.

 

Cuits au wok, les haricots mungo accompagnent à merveille du riz, des légumes ou une viande. On peut consommer les jeunes pousses crues ou les faire cuire. Les germes sont utilisées dans le plat populaire chop suey. Les Indiens utilisent la farine de mungo pour faire des crêpes.

 

 

Une bonne dose de minéraux

 

 

Les haricots comme les pousses  sont nutritifs mais peu caloriques et peu gras. En revanche, le haricot mungo (parfois appelé soja vert) contient une bonne dose de minéraux. Pour 100 g de haricots, 230 mg de potassium, 60 mg de magnésium, 1,8 mg de fer, mais aussi du zinc et du cuivre… Côté vitamines, c’est l’apport en folates (vitamine B6) qui est le plus notable.

 

 

Des fibres très vertueuses

 

 

Source modeste de protéines, les haricots mungo doivent leur excellente réputation nutritive à l’apport en fibres alimentaires, à l’instar de toutes les légumineuses.  Les haricots mungo contiennent 6 g de fibres par portion de 100 g. La part de fibres insolubles est excellente pour le fonctionnement du transit intestinal. Les fibres solubles contribueraient à maîtriser le cholestérol, le taux de glucose dans le sang… On prête désormais aux fibres un rôle de prévention dans les cancers type colorectal et de diminution du risque des maladies cardiovasculaires.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :

 

AUCUN COMMENTAIRE