Le fromage végétal, solution d’avenir

0
366
fromage végétal vromage

Comment le fromage végétal peut-il percer dans le pays aux 500 fromages, tous adorés par les Français(es) ? C’est le défi relevé par une poignée d’innovateurs alimentaires.

 

 

Fromage végétal. Une dénomination qui relève de l’oxymore (figure de style associant deux mots à la signification contradictoire). Ce produit alimentaire se cherche vainement un nom : vromage, fauxmage,  affiné végétal… Rien que son évocation fait bondir l’immense majorité des consommateurs, tous enamourés de leurs fromages de vache, de chèvre, de brebis… Pourtant, le concept progresse.

 

Lire aussi : Les viandes végétales

 

 

Oléagineux et laits végétaux

 

 

Le fromage végétal est fabriqué à partir de lait végétal (lait de soja, lait d’amande…) et d’une base constituée de purée d’oléagineux (noix de cajou). Ces mélanges vont être affinés. L’affinage est le secret de la déclinaison veggy des fromages. Une bactérie lactique provenant des noix (le plus souvent de cajou) permet d’assurer la fermentation du lait végétal. Plus précisément, les bactéries consomment les sucres du lait et produisent de l’acide lactique.

 

 

Goût de fromage à pâte molle

 

 

Le plus souvent, ces préparations sont enrichies d’herbes aromatiques, d’épices et de ce que l’on appelle des superaliments (baies, graines, algues…). Le vromage ou fromage végétal se rapproche souvent du goût d’un fromage à pâte molle. L’un d’entre eux considéré comme le plus réussi est le camembert végétal.

 

Lire aussi : Le lait végétal n’est pas du lait

 

 

Motivation santé

 

 

L’avenir de ces substituts à base de lait végétal est peut-être plus radieux que ne le pensent les détracteurs et les moqueurs. Les motivations des consommateurs – la recherche de produits moins gras, le respect de l’environnement – sont fortes. La question de la santé est très présente. « Nos produits, sans gluten et sans lactose, sont riches en minéraux, vitamines et enzymes. En effet, ils sont constitués d’oléagineux crus et fermentés, ce qui optimise l’assimilation des nutriments et apporte des bactéries bénéfiques à la flore » peut-on lire sur le site en ligne La petite Fraw.

 

 

Recettes de faux mages

 

 

La mode ne devrait pas s’éteindre aussi vite. De plus en plus d’acteurs s’intéressent au secteur. Pour ceux qui veulent tester eux-mêmes les recettes, des passionnés donnent leur conseils. Par exemple, John Schlimm publie « Faux mages véganes » qui regroupe 125 recettes de fromages végétaux à faire chez soi.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :  www.madamelefigaro

 

Photo : www.fraichementpresse.ca

 

AUCUN COMMENTAIRE