Le millet, céréale sans-gluten

0
142
millet

Le millet, céréale connue par les plus anciennes civilisations, fait l’objet d’une redécouverte par les consommateurs, notamment car elle est sans-gluten.

 

 

Le millet, ensemble de plantes de la famille des Poacées, était déjà cultivé il y a plusieurs milliers d’années en Chine (il fut considéré comme une plante sacrée). Cette graminée, encore appelé mil, est l’une des grandes cultures vivrières de l’Afrique et de l’Asie, bien adaptée aux conditions climatiques tropicales.

 

La bouillie et les galettes de millet ont nourri des générations entières au cours du moyen-âge, avant que le maïs ne le supplante au XVI°siècle.  Il reste en Inde, en Chine et en Afrique de l’Ouest une céréale d’importance car sa culture demande très peu d’eau.

 

 

Le fonio, le millet Perle, le millet des oiseaux…

 

 

Le fonio est l’un des millets produits et consommés en Afrique sub-saharienne. Parmi les autres grandes variétés de millet, citons le millet Perle ou « petit mil », Pennisetum glaucum, cultivé en Inde, au Pakistan, et en Afrique, le millet des oiseaux, cultivé en Chine, en Asie en général et dans le sud-est de l’Afrique, le millet commun, cultivé dans les régions tempérées, (Russie, Ukraine, Australie…).

 

Lire aussi : Mil, la céréale qui n’a plus de secrets

 

 

Sans-gluten et avec protéines

 

 

Le millet a la cote depuis quelques années dans les pays occidentaux, et cela pour deux raisons majeures : cette céréale est sans-gluten, avantage appréciable au moment où les consommateurs se plaignent de plus en plus de « sensibilité au gluten » ; elle est riche en nutriments et micro-nutriments.

 

 

11 grammes de protéines

 

 

Pour 100 grammes de céréales, on obtient environ 11 à 12 grammes de protéines, protéines de qualité avec un large éventail d’acides aminés. Mais aussi une bonne dose de vitamines B1 et B6, ainsi que du magnésium, du calcium, du fer, du zinc, du phosphore, du manganèse, du fer… Même si la présence d’acide phytique réduit la biodisponibilité de certains éléments comme le fer et le zinc, cela reste une excellente céréale de base.

 

 

Conseils de cuisson

 

 

On peut faire tremper le millet une nuit avant de le consommer pour éliminer l’acide phytique qui réduit sa digestibilité. Sinon, le millet se cuit un peu comme le riz. Bien le rincer, puis le cuire 20 à 25 minutes dans deux volumes d’eau environ. Certaines personnes le font légèrement griller avant la cuisson à l’eau pour lui donner un petit goût supplémentaire.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.consoglobe.com

www.celnat.fr

Photo : deavita.fr

AUCUN COMMENTAIRE