Compléments alimentaires : un moyen de prendre soin de sa santé

0
203

Les compléments alimentaires, produits à base de vitamines et minéraux, extraits de plantes…. sont entrés dans notre paysage alimentaire et sanitaire. Ce ne sont pas des médicaments, mais des renforts nutritifs répondant au souci de veiller à sa santé et à sa forme.

 

Les Français sont devenus des fans de compléments alimentaires. Gélules, poudres, gouttes, paillettes… Ils en consomment quotidiennement et pour de multiples raisons (asthénie, perte de sommeil, nervosité, tendances dépressives, poids, problèmes digestifs, forme physique…

 

Au fil des années, les motivations semblent se diversifier et se multiplier : soins de santé, recherche de bien-être, entraînement sportif, lutte contre les effets du vieillissement… Ce phénomène révèle une tendance très positive : le désir des consommateurs de rester en forme physique et psychique, et de prendre soin de leur santé.

 

 

Concentrés de vitamines, minéraux, plantes

 

 

Le marché atteint désormais la bagatelle de 1,8 milliards d’euros, selon les chiffres du Synadiet, le syndicat professionnel représentant les entreprises du secteur. Ces compléments alimentaires sont le plus souvent des concentrés de vitamines, de minéraux, de plantes…

 

Ambivalence majeure de ces produits, certains consommateurs peuvent avoir tendance à les considérer comme des remèdes. Or, ce ne sont pas des médicaments, mais bien des produits alimentaires qui viennent compléter le régime alimentaire de base comme leur nom l’indique. Sur le plan règlementaire, ils sont traités comme des aliments, et donc contrôlés par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui veille à ce qu’ils ne présentent pas de risques pour la santé.

 

 

Pallier les carences

 

 

La première famille de compléments concerne les compléments vitaminés et les minéraux (magnésium, calcium, chrome, cuivre, fer…). En principe, une alimentation équilibrée devrait suffire à apporter tous les micronutriments dont l’organisme a besoin. Mais il arrive que certaines vitamines viennent à manquer.

 

Typiquement, c’est souvent le cas de la vitamine D, vitamine essentielle à la calcification et au système osseux, ou encore le complexe de vitamines du groupe B, essentiel à de nombreux aspects du fonctionnement du métabolisme, du système cellulaire et du système nerveux. Le fer est aussi un bon exemple de carence assez répandue dans la population (en particulier chez les femmes), carence que l’on peut en partie pallier via des compléments.

 

 

Les produits de la ruche

 

 

De nombreux compléments sont des extraits de plantes sélectionnées et choisies pour leurs divers effets : antioxydants, antiseptiques, anti-fatigue… Face aux agressions de l’hiver, aux risques de rhume, refroidissement, états grippaux, beaucoup de personnes se tournent vers les produits de la ruche (gelée royale, propolis, pollen…) réputés pour leurs vertus antiseptiques, le renforcement des défenses immunitaires, et aussi pour aider à la remise en forme.

 

 

Plantes et mélatonine pour le sommeil

 

 

La question du sommeil est l’une des questions sensibles de la santé des Français. De nombreuses plantes (passiflore, aubépine, valériane…) constituent la base de compléments utilisés comme une alternative douce aux neuroleptiques aux effets dommageables à terme pour la santé. En parallèle des plantes, la mélatonine est le complément le plus connu pour réguler les cycles éveil-sommeil.

 

Autre grand sujet de santé pour les Français, tout ce qui relève de la digestion et de la détoxification. Probiotiques, prébiotiques, radis noir, artichaut, sève de bouleau, chardon marie, etc. viennent soulager des maux mal compris par la médecine actuelle.

 

 

Lutter contre les effets liés au vieillissement

 

 

D’autres compléments visent aussi à réduire les effets liés au vieillissement : divers complexes antioxydants à base de vitamines et de minéraux (zinc, sélénium…), ou encore des acides gras polyinsaturés (oméga-3) pour protéger les performances cognitives. La litanie des douleurs liées aux rhumatismes et à l’arthrose est aussi à l’origine d’une forte demande de compléments réputés pour leurs vertus anti-inflammatoires comme le curcuma.

 

 

Plantes adaptogènes contre le stress

 

 

Ces dernières années, les plantes dites adaptogènes, améliorant la résistance et permettant de résister à de forts stress, font aussi beaucoup parler d’elles. Le ginseng et le rhodiola sont les exemples les plus connus de plantes adaptogènes. D’autres plantes sont retenues comme source d’énergie. La maca, par exemple, source de protéines, d’acides aminés essentiels, de vitamines et de minéraux, ou encore l’acérola, tonifiant, stimulant, anti-infectieux.

 

On le voit, le choix est vaste et il n’est pas simple de programmer la cure adaptée à son organisme et à son profil. Mieux vaut solliciter l’avis de son généraliste ou d’un pharmacien (notamment pour éviter les risques d’interactions avec les médicaments), lire attentivement les notices d’usage qui renseignent sur les doses et les durées de cure conseillées.

 

JC Nathan

 

Sources : Anses

Passeport santé

Les Echos « Les Français toujours plus friands de compléments alimentaires »

Capital « Compléments alimentaires. Un marché qui pèse plus de deux milliards de dollars »

AUCUN COMMENTAIRE