Les dattes, de l’énergie et des antioxydants

0
2392
fruits secs dattes

fruits secs dattesParmi les fruits secs, la datte offre une belle réserve d’énergie (sucre), de vitamines, de minéraux et même d’antioxydants !

 

Les dattes méritent amplement de parader à la table des desserts. Les dattiers sont une variété de palmiers cultivés depuis plusieurs milliers d’années. Leurs fruits constituent un aliment important pour nombre de populations d’Afrique du Nord, du Proche et du Moyen-Orient. Le Maghreb, les pays arabes, le Pakistan, l’Irak, l’Iran… sont les principaux producteurs.

 

Plusieurs centaines de variétés

 

La diversité des variétés (plusieurs centaines) est immense. Citons pour mémoire la Deglet nour (« doigt de lumière » en arabe), très fondante ; la Medjoul, une grosse datte charnue très goûteuse ; l’Allig, une date allongée de couleur acajou foncé ; la Kenta, doré clair, semi-sèche et peu sucrée. Il faut neuf à dix mois pour que les dattes, récoltées en octobre, arrivent à maturité.

 

Réservoir d’énergie

 

Comme pour nombre de fruits secs, les dattes apportent une bonne dose d’énergie en raison des sucres qu’elles contiennent : 70 à 75 grammes de glucides pour 100 g de fruits. Soit l’équivalent de 250 à 280 calories. C’est très bien pour les sportifs, c’est un peu plus problématique pour ceux qui « dépensent peu d’énergie » et ceux qui s’inquiètent de l’indice glycémique des aliments (l’indice des dattes est plutôt élevé).

 

Vitamines, minéraux, fibres

 

Les dattes sont également source de nombreux nutriments : des vitamines B, des minéraux (potassium, magnésium, fer). Elles apportent en outre des fibres solubles et des fibres insolubles bonnes pour le transit intestinal. Une portion de 25 g de fruits (trois dattes) donne 2 g de fibres (apport recommandé : 30 à 40 grammes par jour).

 

Antioxydants

 

Mais depuis quelques temps, les chercheurs insistent aussi beaucoup sur leur teneur intéressante en composés antioxydants (polyphénols, caroténoïdes). Les scientifiques de l’Inra, en collaboration avec ceux de l’Université de Bizerte (Tunisie) ont mis en évidence une très forte proportion de tanins. Une seule datte de 10 g en contiendrait 150 mg.  Les tanins sont des composés phénoliques aux vertus antioxydantes.

 

Sans amertume

 

D’habitude, les tanins amènent de l’amertume et de l’astringence dans un aliment. Ce n’est pas le cas des dattes, sans doute en raison d’heureux effets liés à la présence des fibres. La datte serait ainsi une des rares sources accessibles des composés phénoliques liés aux tanins. Une raison pour laisser parler sa gourmandise.

 

JC Nathan

 

Source :

La datte, ressource fruitée pour un hiver pas amer

www.inra.fr

www.passeportsante.net

www.lesfruitsetlegumesfrais.com

AUCUN COMMENTAIRE