Les laits végétaux : une riche palette de goûts

1
2666
lait céréales oléagineux

lait végétalPour ceux qui voudraient consommer moins de lait d’origine animale, les laits végétaux constituent une alternative intéressante à tester. Pour ne pas être déçu, on priviligiera la qualité, en particulier la « bio ».

 

 Céréales ou oléagineux

Le lait végétal (notons que l’on utilise le terme de lait uniquement par référence à la couleur) est une boisson réalisée avec environ 90% d’eau et 10% de céréales ou d’oléagineux (riz, châtaigne, noisette, amande, soja, coco…).  Les laits végétaux ne contiennent pas de cholestérol, sont riches en vitamines, minéraux, et acides gras insaturés. Ils sont souvent choisis par des personnes présentant des intolérances au lactose ou au gluten, par les végétaliens ou par ceux qui s’inquiètent des résidus liés aux méthodes de l’élevage industriel (antibiotiques, vaccins, hormones…).

 

Qualité : une composition variable

Certaines variétés de laits végétaux contiennent des additifs visant à améliorer leur goût ou leur texture. Les résultats sont parfois peu probants : laits de riz  salés, laits de noisettes sucrés, etc… Beaucoup de laits végétaux contiennent également de l’huile végétale pour les rendre plus onctueux.Mieux vaut se méfier de laits d’origine lointaine, type Brésil, fabriqués dans des pays dont les réglementations en matière d’OGM et de pesticides sont moins exigeantes qu’en Europe. Aussi, pour s’assurer de la qualité du produit, on privilégiera les laits végétaux labellisés bio.

 

Le lait de soja

Le soja est la légumineuse la plus cultivée dans le monde (environ 220 millions de tonnes). Les deux-tiers de cette production sont du soja génétiquement modifié. Si vous refusez de consommer des OGM, vous devez choisir du lait de soja bio (il existe des productions françaises).

Composition : S’il n’est pas enrichi, le lait de soja comporte peu de calcium comparé au lait de vache (25mg/100ml contre 120mg dans du lait de vache). Il est assez gras et parfois difficile à digérer. Mais les matières grasses du soja sont insaturées contrairement à celles du lait de vache, et contribuent à réguler le cholestérol dans l’organisme. Comme tous les laits de légumineuses (quinoa…) ou de féculent (châtaigne), il est riche en protéines.

Saveur : le soja a un goût végétal, très typique (difficile à décrire) qui ne plaît pas à tout le monde. Les industriels l’enrichissent souvent de sucre, ainsi que d’arôme vanille ou cacao. L’étiquetage n’étant pas toujours explicite, il faut vérifier la liste des ingrédients.

 

Le lait d’amandes 

Composition : Le lait d’amandes contient des vitamines A, B et E (qui jouent un rôle important dans l’éclat de la peau), du calcium, du fer, du magnésium en grande quantité et des fibres. Ce lait a des vertus antiseptiques pour les intestins. Très doux à digérer, ce pourrait être un aliment adapté aux nourrissons dès l’âge de 4 mois (à vérifier avec votre pédiatre). Variante très proche sur le plan gustatif et nutritionnel, le lait de noisette. Il est encore plus facile à digérer, et apaise les ventres ballonnés.

Saveur : très logiquement, on retrouve une saveur d’amandes très prononcée. Onctueux et doux, il est adapté aux préparations sucrées (milkshakes, gâteaux, crêpes, riz au lait…) et salées (clafoutis salés, gratin « dauphinois », sauces…).

 

Le lait de riz 

Composition : Le lait de riz contient de la silice, constituant essentiel des os et cartilages, qui permet la bonne fixation du calcium et du magnésium. Certains laits de riz sont réalisés à base de riz complet, et apportent davantage de fibres. Le lait de riz est naturellement anti-diarrhéique et doit donc être consommé en alternance avec d’autres laits végétaux.

Saveur : C’est le lait de céréale le plus doux et le plus digeste. Il est souvent additionné de sel par les industriels, pour rehausser sa saveur très légère. Attention donc à l’apport en sodium.

 

Le lait d’avoine 

Composition : Le lait d’avoine présente une forte teneur en fer et en magnésium ainsi qu’en vitamines B et E. Il était autrefois utilisé en remplacement du lait maternel chez les nourrissons ! Son faible index glycémique en fait un allié intéressant des adeptes de régimes à indice glycémique (IG) bas, des diabétiques et de tous ceux qui cherchent à réguler leur taux d’insuline pour éviter le « coup de pompe » entre deux repas. C’est un des rares laits végétaux à contenir du gluten.

Saveur : La saveur des flocons d’avoine est prononcée mais le goût reste plutôt neutre – ni sucré, ni salé. On peut donc l’utiliser dans de nombreuses préparations notamment au petit-déjeuner, car c’est un « coupe-faim » bénéfique.

 

Le lait de coco

Composition : Il contient des minéraux, du fer, du magnésium et du zinc. Mais il est gras (même s’il s’agit de bonnes graisses insaturées) et peu digeste.

Saveur : Le lait de coco est certainement le meilleur de tous pour parfumer les recettes exotiques, notamment salées (curry, poissons, etc…).

 

Hortense Allain-Launay

Photo : http://bledormant.canalblog.com

Sources : sante-medecine.commentcamarche.net

www.passeportsante.net/fr

http://bledormant.canalblog.com/archives/2010/06/24/18377960.html

 

 

 

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE