Les pâtes font-elles grossir ?

0
193
pates poids

En France, on aime les pâtes mais on dit souvent qu’elles font grossir. Une idée toute faite qui ne repose sur aucun fondement.

 

Les pâtes font grossir. Ce commentaire à propos de la pasta, comme du pain, du riz, des féculents, est classique… Les Français mangent environ 8 kilos de pâtes par an en moyenne (bien moins que les Italiens qui plafonnent à 25 kilos), mais ils le font souvent avec un léger sentiment de culpabilité.

 

Des glucides pour l’essentiel

 

Cette mauvaise réputation est injuste. En effet, les pâtes alimentaires sont pour l’essentiel des glucides, l’une des sources d’énergie essentielles dont notre corps a besoin. 100 grammes de pâtes apportent environ 30 grammes de glucides dont la majeure partie sous forme d’amidon. La part des lipides est quasiment insignifiante (moins d’un gramme), celle des protéines atteint environ 5 grammes. Les pâtes apportent en outre un bon quota de sels minéraux (cuivre, manganèse, sélénium…).

 

 

Le décompte des calories

 

 

Question calories, c’est très raisonnable : 130 à 150 calories (kc) pour 100 g de pâtes. C’est beaucoup  moins calorique qu’une pizza, une assiette de fromages, une viande en sauce, etc. Bien entendu, si on enduit le plat d’une grosse lichette de beurre, ou d’un abondant pesto, le décompte des calories va filer.

 

 

Index glycémique modéré

 

 

Avantage des pâtes, leur index glycémique inférieur à 55 en moyenne. Les sucres se libèrent lentement dans le sang et il n’y a pas d’effet de pic glycémique, qui a tendance à déséquilibrer le métabolisme. Les pâtes apportent ainsi une bonne énergie que l’organisme stocke sous forme de glycogène.  Elles sont bien adaptées pour les sportifs et tous ceux qui ont un effort à produire. Il faut néanmoins prendre garde à la charge glycémique (l’index glycémique multiplié par la quantité de glucides consommée), et donc tout simplement, à la quantité d’aliment consommée.

 

A lire : Index glycémique : un indicateur à suivre

 

 

Des complètes

 

Les puristes recommandent de consommer des pâtes complètes dont l’index glycémique est plus faible que les pâtes raffinées, et qui sont plus riches en minéraux. Il faut bien sûr les choisir bio car l’enveloppe des grains de blé a été conservé. Quant aux sensibles au gluten, cela fait longtemps qu’ils ont délaissé les pâtes au blé pour les nombreuses alternatives au maïs, au riz, au sarrasin, et depuis peu, aux légumineuses (lentilles, pois..).

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.i-dietetique.com

 

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE