Les calories de l’alcool

0
738
alcool et calories

Les calories de l’alcool sont une des dimensions à prendre en compte quand on boit un verre, en plus de la question des effets de l’alcool pur.

 

Les calories de l’alcool ? Une question que l’on finit par se poser un jour ou l’autre. L’alcool, c’est de l’éthanol. Ce nutriment a une valeur énergétique  de 7 calories par gramme. Mais il y aussi du sucre dans les boissons alcoolisées, explique en substance Florence Foucaut, diététicienne, dans une interview à l’Express.

 

 

Un verre de rouge, plus de 100 calories

 

 

C’est ce sucre qui va faire monter l’addition en termes de calories. En moyenne, un verre de vin rouge apporte 105 calories, légèrement plus pour le vin blanc ou le champagne (115). Admettons une soirée bien arrosée : on est vite à 350 – 400 calories rien que pour la partie boissons. Soit l’équivalent d’un plat.

 

 

Une prime pour les bières brunes et ambrées

 

 

Plus la boisson est sucrée, plus l’alcool est riche en calories. Aussi, mieux vaut ne pas se servir à répétition des Martini (112 calories pour un portion de 8 cl) ou de Porto (90 calories pour 5 cl). La bière est à peine moins calorique : 80 à 110 calories pour un demi, avec une prime spéciale pour les bières brunes et ambrées (Guinness, Chimay, Trappiste) particulièrement caloriques.

 

 

Le pire, ce sont les cocktails !

 

 

Les calories de l’alcool se trouvent aussi dans les alcools forts. Un petit whisky : 75 à 80 calories. Le pire, ce sont donc les cocktails. Avec un coca-whisky, une vodka-orange, un Mojito ou une Pina colada,  vous touchez le jackpot de calories (aux alentours de 180 calories le verre). Une fois pour une belle fête, c’est possible. Mais deux à trois fois par semaine, et votre organisme va devoir gérer à la fois l’excès d’alcool et celui de calories.

 

 

Le stockage des graisses

 

 

Les calories de l’alcool proviennent indirectement d’un effet bien connu : l’alcool, en créant une forme d’hypoglycémie, ouvre l’appétit et pousse à manger n’importe quoi. A cela s’ajoute le mode de gestion des graisses et des sucres par l’organisme. Les calories apportées par l’alcool sont dépensées en priorité par l’organisme, avant celles des graisses. Les graisses s’accumulent donc, le plus souvent au niveau de la ceinture abdominale. Tous les grands buveurs de bière ont d’ailleurs au bout de quelques années le tour de taille qui s’arrondit.

 

L’alcool est donc à consommer avec prudence (comme dit le message de prévention), à la fois à cause de ses effets neurotoxiques, mais aussi de ses calories.

 

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : Alcool et calories : quelle boisson choisir pour ne pas grossir ?

www.lexpress.fr

www.alcoolassistance.net

AUCUN COMMENTAIRE