La culture des légumes racines

0
426
legumes racines

Un jardinier maraîcher québécois nous révèle tous les secrets de la culture de ce que l’on appelle les légumes racines : pomme-de-terre, navet, carotte, radis. L’ouvrage se nomme Les légumes racines. Il est publié chez Delachaux et Niestlé.

 

Jean-Martin Fortier, outre ses qualités de cultivateur, est un humaniste. Il a créé l’Institut jardinier-maraîcher – Lejardiniermaraicher.com – qui enseigne une agriculture à échelle humaine performante. Ce faisant, il veut aider les humains à vivre en harmonie, les uns avec les autres, et bien sûr avec la nature.

 

Le bio-intensif

 

Dans ce guide (l’un des volets des guides du jardinier-maraîcher), le jardinier-maraîcher québécois présente des conseils sur des méthodes qu’il a mises au point dans sa microferme de Saint-Armand, dans les Cantons-de-l’Est au Québec. Pour cela, il s’est inspiré des méthodes des maraîchers parisiens du XIX°siècle et de leur grande ingéniosité. Jean-Martin Fortier nomme ces techniques, « le bio-intensif », c’est-à-dire une façon de cultiver de façon efficace en recourant peu à la mécanisation. En cultivant une quarantaine de légumes sur un hectare, ce jardinier-maraîcher peut nourrir 200 familles !

 

La partie sous la terre

 

L’ouvrage sur les légumes racines traite d’une vingtaine de légumes : betterave, carotte, céleri-rave, chou-rave, hélianti (cousin du topinambour), navet, oca du Pérou, panais, patate douce, persil tubéreux, pomme de terre, radis, scorsonère – cousine du salsifis à la peau brune noire), topinambour. On parle de légumes racines parce qu’on consomme la partie qui pousse sous la terre. De même, on  parle de légumes feuilles pour la salade et les épinards, et de légumes fruits pour le melon, l’aubergine et la tomate, plantes dont on consomme les fruits.

L’auteur nous apprend que les légumes racines, malgré leur aspect peu engageant, se consomment depuis l’époque de Néandertal. Leur qualité ancestrale réside dans une excellente conservation naturelle. A la faveur des croisements, on a grandement amélioré les espèces et on les a rendu plus cultivables et plus agréables à consommer.

 

 

Textes clairs et précis

 

 

Pour chaque légume sélectionné, l’auteur présente une fiche récapitulative de plusieurs pages, avec un ensemble de conseils sur la préparation des sols, les semis, les arrosages, le désherbage, la protection phytosanitaire, la récolte… Chaque étape est agrémentée de petits dessins évocateurs. Les textes sont clairs et précis, riches d’enseignements utiles.

 

Les lecteurs et cultivateurs les plus curieux vont découvrir ces légumes peu connus que sont l’hélianti, l’oca du Pérou, la scorsonère. Et plus globalement, bénéficier de multiples conseils pratiques pour leur potager ou leurs cultures.

 

Les légumes racines. Jean-Martin Fortier. Editeur : Delachaux et Niestlé.