Aliments à éviter pour intestin irritable

0
14996
aliment fermentescible

Les personnes qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable doivent adapter leur alimentation pour moins souffrir au quotidien.

 

 

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), encore dénommée côlon irritable, est une pathologie difficile à cerner. Cette hypersensiblité des intestins n’en est pas moins bien douloureuse, avec un cortège de maux qui varie d’une personne à l’autre : douleurs abdominales, ballonnements, flatulences, troubles du transit, maux de tête, nausées… Des maux que la médecine peine à comprendre et à soigner.

Lire aussi :

Syndrôme de l’intestin irritable : un trouble très répandu

 

 

Résultat, les patients, faute d’un traitement médical efficace, tentent d’adapter leur alimentation pour ne plus « irriter » leurs intestins. Effectivement, plusieurs catégories (ou types d’aliments) sont à mettre sous surveillance, voire à éliminer.

 

 

Les graisses et les aliments gras

 

La digestion des aliments riches en gras provoquent des réflexes gastro-coliques de l’intestin qui sont douloureux chez les personnes atteintes de « côlon irritable ». On réduira les gros apporteurs de gras : parties grasses de la viande, peau du poulet, panures, frites, fritures, fromages gras, beurre, mayonnaise, crème et lait de coco, pâtisseries, desserts riches….

 

 

Les fermentescibles

 

 

Les aliments riches en glucides de type polysaccharides et certains oligosaccharides, vont entraîner la fermentation des glucides pas complètement absorbés. Cette fermentation accompagnée de gaz, génère des dissensions abdominales et des mouvements intestinaux.  La famille des chou (chou de Bruxelles, chou-fleur…), et aussi les légumineuses (lentilles, pois…) contiennent cette famille de glucides. Il faut les introduire avec précaution, en petites quantités.

 

 

Les aliments irritants, les aliments acides

 

 

Les aliments crus, type crudités, peuvent être très irritants quand les intestins sont déjà irritants. Il vaut mieux les consommer en fin de repas et en petites quantités, en les mélangeant avec des féculents (riz, pomme de terre…). Certains fruits à petites graines (framboises, fraises, kiwi…) peuvent aussi être irritants. Plusieurs aliments quotidiens (café, thé, alcool, chocolat, jus d’orange, agrumes…) sont acides et donc irritants. Il faut en réduire la consommation ou les éliminer.

 

 

Les produits laitiers et le lactose

 

 

Certaines personnes souffrant de côlon irritable (pas tous les patients ) font preuve d’intolérance au lactose. Il va leur falloir éliminer différents produits à base de lait, et tester les réactions à certains produits lactés (yogourt…).

 

 

Les aliments riches en fructose

 

 

Une partie des « syndromes de l’intestin irritable » ne supportent pas le fructose. Cela suppose de mettre un bémol sur nombre de fruits (pomme, cerise, raisin, goyave, litchi, mangue, melon, de fruits secs, de jus de fruits concentrés, de sauces sucrées…, sur le miel, etc. L’intolérance au fructose s’accompagne aussi souvent d’une intolérance au sorbitol. A éliminer : les boissons diététiques-light, le chewing-gum, les bonbons sans sucre, les fruits à noyaux, les fruits secs (abricots, dattes, figues, nectarines, pêches, pruneaux, raisins secs…).

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : sante.lefigaro.fr

www.passeportsante.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE