Banane ou pas banane pour les sportifs

0
2383
banane sport

Une banane, fruit des sportifs. Elle est souvent proposée aux coureurs de marathon et autres courses d’endurance. Est-ce une bonne idée ?

 

Une banane pour retrouver de l’énergie et finir les derniers kilomètres. C’est une pratique presque instituée depuis quelques années sur les grandes courses d’endurance.  On dit souvent que la  banane est le fruit des bébés et des sportifs parce qu’elle est relativement facile à digérer, plus facile à digérer en tout cas qu’une pomme.

 

 

Calories et glucides

 

 

Au compteur, la banane affiche 90 calories pour 100 grammes, ce qui en fait l’un des fruits les plus énergétiques. Ces calories proviennent de sa bonne teneur en glucides (provenant de l’amidon) : 20% environ, soit l’équivalent de la pomme de terre, des pâtes, du riz…. Il s’agit de glucides complexes absorbés lentement, mais plus rapidement que ceux d’autres fruits.  En moyenne, une banane se digère en 1h 45 contre 2h 45 pour une orange et 3h30 pour une pomme.

 

La banane est riche en vitamines du groupe B et C, et surtout en potassium et en magnésium, ce qui pourrait aider à lutter contre les crampes et les courbatures.

 

 

Banane ou liquides

 

 

Commençons par une évidence : mieux vaut ne pas manger une banane avant l’effort, sous peine d’avoir des semelles de plomb pour cause de début de digestion. Et pendant la course, est-ce une bonne idée ? Pas si sûr, tout simplement parce que l’assimilation est lente.

 

Si banane il y a, il faut qu’elle soit vraiment mûre, ce qui augmente la teneur en glucides simples rapidement assimilés.  Selon d’autres spécialistes sportifs, on peut très bien troquer une banane contre deux tranches de pain, plus denses en termes caloriques et donc fournissant le même apport énergétique dans un moindre volume/poids.

Bon nombre de diététiciens du sport conseillent plutôt la prise d’aliments liquides pendant les courses.

 

En revanche, presque tout le monde s’accorde à reconnaître les vertus de la banane en aliment de récupération permettant notamment de reconstituer les réserves de potassium dissipées avec la sudation.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.dietetiquesportive.com

defis.ca

Photo : Anne-Laure – blog Bonjour Darling

 

 

AUCUN COMMENTAIRE