Cinq fruits et légumes et pas de diabète

0
236
fruits diabete

Cinq fruits et légumes par jour. Le slogan a un peu vieilli. Mais ce mode alimentaire prôné par les pouvoirs publics garantit une bien meilleure santé, notamment un moindre risque de diabète.

 

 

Cinq fruits et légumes par jour. Cette règle est la recommandation nutritionnelle la plus connue du Programme nationale nutrition santé (PNNS). Elle semble un peu ressassée. Pourtant, on a des preuves de son efficacité sur la santé, en particulier contre le diabète.

 

Incidence diabète en baisse

 

Des chercheurs de l’Inserm (Emmanuelle Kesse-Guyot et l’Equipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle) ont analysé les données de l’étude NutriNet-Santé, soit 80 000 participants qui ont décrit précisément leur mode alimentaire. Sur une période de six ans, on a recensé seulement 676 nouveaux cas de diabète de type 2. L’incidence de la maladie est quatre à huit fois inférieure à ce que l’on observe dans la population en général.

 

 

Deux fois moins de risques

 

 

Les personnes respectant le mieux la règle des cinq fruits et légumes ont deux fois moins de risques de développer un diabète que les personnes respectant le moins bien la consigne. Pour les chercheurs de l’Inserm, c’est la preuve que la fameuse règle fonctionne.

 

 

Risques de cancers aérodigestifs

 

 

Cette étude complète d’autres approches prouvant que les risques de cancer, en particulier les cancers aérodigestifs (bouche, pharynx, larynx, nasopharynx, œsophage, poumon, estomat, côlon-rectum) sont moins élevés chez les personnes consommant règulièrement des fruits et légumes. Selon le Réseau National Alimentation Cancer Recherche (NACRe), environ 7 000 cas de cancers (sur 345 000 par an) peuvent être attribués à une trop faible consommation de fruits et légumes.

 

 

Sous toutes leurs formes

 

 

Dans ses avis, le réseau NACRe spécifie que les fruits et légumes peuvent être consommés sous différents modes (frais, surgelés, en conserve, crus, cuits). En revanche, fruits secs, légumes secs et pommes de terre sont exclus de la catégorie fruits et légumes  définie par le réseau.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :

www6.inrae.fr

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE