La canneberge, une baie rouge pleine de vertus

0
672
cranberry

cranberryLa canneberge, petite baie rouge d’Amérique du Nord, est de plus en plus à la mode chez les consommateurs de « bons » produits naturels. Sans doute en raison de sa forte teneur en antioxydants et de ses vertus réputées.

 

La  canneberge encore appelée grande airelle rouge ou cranberry est un plante arbustive de petite taille (moins de 30 cm) qui pousse principalement en Amérique du Nord, sur des terres humides de type tourbières. La plante donne des petites baies rouges à la saveur légèrement acidulée.

 

En jus ou en fruits séchés

 

Deux provinces canadiennes, le Québec et la Colombie-Britannique sont devenus les principaux producteurs mondiaux de canneberge. Une coopérative américaine, Ocean Spray, est le premier producteur-distributeur mondial de canneberges. Cultivée dans des bassins sablonneux, cette plante demande beaucoup d’eau, une protection contre le gel à certaines périodes de l’année, et contre les très grands froids en hiver. Les fruits se consomment frais ou sont transformés en jus, concentrés, coulis, ou souvent en fruits séchés.

 

Forte teneur en antioxydants

 

La canneberge suscite beaucoup d’attrait pour sa forte teneur en antioxydants, en l’occurrence des flavonoïdes (flavonols, anthocyanines…). Lire sur ce site Antioxydants, anti-vieillissement. Ce serait l’un des fruits les plus richement dotés en substances antioxydantes. La concentration de ces substances très bénéfiques est plus élevée sur les fruits séchés.

 

 

Rappelons que les antioxydants sont supposés avoir de très nombreuses vertus : lutte contre l’agression des radicaux libres (facteur de vieillissement des cellules), prévention des maladies cardiovasculaires (diminution du taux d’athérosclérose),.

 

 

Lutter contre les bactéries E.coli

 

Les baies rouges sont également devenues très célèbres auprès des femmes pour leur capacité à prévenir (ou à lutter contre) les cystites, cette infection du système urinaire qui a des allures d’épidémie dans les pays avancés, et devient de plus en plus résistante aux traitements antibiotiques. L’une des catégories d’antioxydants, les proanthocyanines, permettrait de lutter contre les bactéries E.coli responsable des infections urinaires.

 

Les amoureux des cranberries citent encore de nombreuses autres vertus de ce fruit : aide à la prévention de cancers (prostate, sein, côlon, poumon…), lutte contre des infections intestinales, prévention de la maladie d’Alzheimer….

 

Aurélie Laroche

 

www.passeportsante.net

AUCUN COMMENTAIRE