L’alcool augmente les risques de cancer

0
329

L’alcool, facteur de cancer ? Une étude britannique parue dans la revue scientifique Nature met en évidence une action délétère de l’éthanol sur les cellules, ce qui induirait de forts risques de cancer.

 

 

L’alcool est une cause ou un facteur aggravant de nombreux cancers, en particulier ceux du foie, de la bouche et de l’oesophage, de l’appareil digestif (estomac, côlon). Une étude récente a identifié un mode d’incidence : l’éthanol (la substance active d’une boisson alcoolisée) endommagerait la structure génétique des cellules.

 

Cellules souches endommagées

 

« Cette étude fournit des preuves très solides montrant que l’alcool provoque des dommages à l’ADN et aux – très importantes – cellules souches qui vont fabriquer des tissus par la suite », a expliqué le professeur Ketan Patel, qui a dirigé les travaux du laboratoire de biologie moléculaire à Cambridge.

 

L’éthanal, coupeur d’ADN

 

L’étude confirme une piste de recherche déjà évoquée par d’autres chercheurs : une molécule présente dans l’alcool, appelé acétaldéhyde (ou éthanal) coupe l’ADN de cellules souches. Les dommages peuvent être irréversibles si les défenses immunitaires ne sont pas assez fortes pour contrer les effets de la toxine.

 

Une enzyme protectrice

 

L’un des maillons des défenses immunitaires est constitué par une enzyme protectrice, l’aldéhyde déshydrogénase 2 (ALDH2). En l’absence de cette enzyme, les dommages provoqués par l’alcool sont bien plus importants. Selon les chercheurs, cela expliquerait la raison pour laquelle on observe davantage de cancers de l’oesophage parmi des populations de l’Est asiatique (en Chine notamment), souvent affectées d’une déficience héréditaire en ALDH2.

 

Cette découverte apporte une nouvelle pièce à charge contre l’alcool, drogue décidément bien plus problématique que ce que l’on imagine habituellement.

 

JC Nathan

 

Source : Nature

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE