Le grignotage, un dérapage alimentaire à enrayer

0
171
grignotage

grignotage

Il y a cent raisons au grignotage : stress, fatigue, gourmandise, besoin de réconfort… Mieux vaut stopper ce dérapage, source de déséquilibre alimentaire.

 

Selon l’étude Nutri-Net, environ six personnes sur dix sont adeptes du grignotage. Stress, fatigue, besoin d’énergie…. les causes du grignotage,  comportement quasi-compulsif, sont multiples. Chez les femmes, cela satisferait davantage un besoin de réconfort. Chez les hommes, ce serait plutôt une petite faim (ou la gourmandise) qui serait à l’origine de cette mauvaise habitude.

 

Collations, pics de glycémie et surpoids

 

Dans tous les cas, la manie d’aller rechercher toutes les heures un paquet de biscuits, un bonbon, du chocolat, du fromage, des biscuits apéritifs…. est tout simplement catastrophique pour l’organisme. Les aliments sont souvent des sucreries ou des produits gras. Ces petites collations vont générer des pics de glycémie avec les rechutes et la fatigue que cela implique. Pour la plupart des nutritionnistes, le grignotage est un facteur fort de surpoids, voire pour certains d’obésité. En effet, il déséquilibre la ration alimentaire en créant un surcroît de calories.

 

Comportement sain et petit déjeuner

 

Il est très difficile bien entendu de stopper une habitude de grignotage quand elle a commencé à s’installer (Lire Halte au grignotage). Les magazines spécialisés et les revues féminines rivalisent d’astuces pour aider à retrouver un comportement sain. Le premier principe est de faire tous les repas et de manger à heures régulières.  Le petit déjeuner a une importance particulière car il intervient après un jeûne de 8 à 9 heures. Il est supposé apporter 20 à 25% de la ration énergétique de la journée.

 

Petite collation autorisée

 

En moyenne, on estime qu’il faut manger toutes les quatre heures, avant que le corps ne connaisse un début d’hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang). En cas de « coup de mou » , rien n’interdit de prendre une petite collation à l’heure du goûter. Mais il doit s’agir d’un fruit ou d’un laitage peu sucré.

 

La stratégie du verre d’eau

 

Boire à petites gorgées un verre d’eau permet de trouver un dérivatif au réflexe du grignotage. L’eau joue un rôle complexe dans la mobilisation de l’énergie des aliments consommés et dans le phénomène de satiété.  On peut aussi se faire une tisane, une tasse de thé vert (riche en antioxydants et  aux effets rassasiants), une eau citronnée.

 

De bons aliments pour toute la journée

 

Si votre alimentation  est très équilibrée, le besoin de calories entre les repas devrait moins se ressentir. En général, il est conseillé de favoriser les aliments à l’index glycémique faible (en particulier, les céréales complètes, le son d’avoine…), les aliments riches en fibres, les fruits et légumes….

 

Aurélie Laroche

 

Source : www.passeportsante.net/fr

http://sante.lefigaro.fr

Photo : http://bakerpacific.net

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE