Les additifs émulsifiants, source de maladies cardiovasculaires

0
306
additif emulsifiant

Certains émulsifiants, additifs très répandus dans les produits alimentaires industriels, augmenteraient les risques d’accidents cardiovasculaires.

 

 

Des additifs faisant office d’émulsifiants dans l’industrie alimentaire sont peut-être responsables de problèmes cardiovasculaires. C’est ce que vient de mettre en lumière une équipe de chercheurs et chercheuses (Inserm, INRAE, Université Sorbonne Paris Nord, Université Paris Cité, Cnam, au sein de l’Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle Eren-Cress).

 

 

Emulsions stables

 

 

Les émulsifiants permettent de mélanger des substances qui ne s’associent pas spontanément, tels que l’huile et l’eau. Grâce à leur structure complexe (par exemple, hydrophobe et hydrophile), ils réconcilient les éléments et autorisent des émulsions stables et d’un bel aspect. Les industriels les utilisent souvent pour tout ce qui est pâtisseries, gâteaux et desserts industriels, glaces, barres chocolatées, pains industriels, margarines, mayonnaises, certains plats préparés.

 

Risques d’inflammation

 

Environ 60 additifs de la catégorie « émulsifiants, stabilisants, gélifiants et épaississants » sont actuellement autorisés dans l’UE. Les émulsifiants les plus connus sont les celluloses (E460-E469), les mono- et diglycérides d’acides gras, les amidons modifiés, les lécithines (E322), les carraghénanes (E407), les phosphates, les gommes et les pectines. Ces additifs sont évalués et autorisés à la consommation par les agences sanitaires. Pourtant, des soupçons pèsent sur leur responsabilité dans les désordres du microbiote intestinal, les risques d’inflammation et in fine, des maladies cardiovasculaires.

 

Lire aussi : Additifs et inflammations de l’intestin

 

 

Accidents cardiovasculaires

 

 

Les chercheurs-es ont suivi pendant sur quelques années plus de 95 000 personnes (âge moyen 43 ans – 79% de femmes) sans antécédents de maladie cardiovasculaire (cohorte NutriNet-Santé). En croisant la consommation de produits contenant des émulsifiants et les déclarations d’événement cardiovasculaire (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, maladies coronariennes), ils ont mis en évidence que certains émulsifiants, en particulier la cellulose, E460 (cellulose micro cristalline, cellulose en poudre) et E466 (carboxyméthylcellulose), étaient associés à des risques plus élevés de maladies cardiovasculaires.

Les autres additifs suspects étaient les monoglycérides et diglycérides d’acides gras (E471 et E472), l’ester lactique des monoglycérides et diglycérides d’acides gras (E472b), l’ester citrique des monoglycérides et diglycérides d’acides gras (E472c), le phosphate trisodique (E339).

Même s’il ne s’agit que d’une étude dite observationnelle qui nécessitera d’autres confirmations, les scientifiques estiment qu’il faut d’ores et déjà envisager une réévaluation de la règlementation en matière d’additifs alimentaires.

 

Lire aussi : Les additifs à éviter

 

JC Nathan

 

Source : Inserm

Association entre la consommation d’additifs alimentaires émulsifiants et le risque de maladies cardiovasculaires