Les aliments pour l’hiver

0
162
aliments hiver

Moins de soleil et de lumière, températures plus froides, vulnérabilité à l’humidité…. L’automne, et dans ses pas l’hiver, arrivent et il nous faut adapter nos aliments. L’alimentation est l’un des moyens d’adapter notre organisme.

 

 

Avec l’hiver, le réflexe atavique est d’augmenter les rations de calories et de faire des réserves. Mais étant donné le confort des sociétés modernes, cette attitude est exagérée. A moins de travailler à l’extérieur, inutile de forcer sur les plats en sauce, la crème fraîche, les viandes grasses, les gâteaux et autres sucreries.

 

Certes, on peut être un peu plus généreux en matières grasses, manger davantage de gratins et de rôtis, mais point trop n’en faut. La thermogenèse (régulation thermique du corps à 37°) ne nécessite que 5% à 7% de notre besoin de calories.

 

 

Le moteur de l’amidon

 

Les féculents (riz, pâtes, pommes de terre… ) dont la famille des légumineuses (haricots, lentilles pois chiche…) constituent le moteur idéal pour les saisons plus rigoureuses. Ces aliments sont riches en fibres et en amidon. Ce glucide complexe stocké par les céréales, va faire un bon combustible en hiver.  On donnera la préférence à des céréales complètes (riz, pâtes…) à l’index glycémique plus bas, et plus riches en vitamines.

 

Lire : Fatigue en hiver, savoir la dissiper

 

 

Les oléagineux

 

Pistaches, pignons, amandes, noix du Brésil, noix de cajou, macadémias, noisettes, noix, noix de pécans… autant de trésors nutritifs apporteurs de bons acides gras (gras monoinsaturés oméga 9), mais aussi de calcium, de minéraux divers (fer, zinc, magnésium, potassium…), et de vitamines (groupe B, E…).  Attention toutefois avec les fruits secs salés et leur surdose de sodium.

En revanche, on peut compléter les oléagineux avec des fruits secs sucrés (figues, abricots, raisins…).

 

Lire : Combattre le cholestérol avec les bons gras

 

 

Vitamine C, une valeur sûre

 

Il y a un consensus sur l’intérêt de doses abondantes de vitamine C en hiver pour améliorer les défenses immunitaires, combattre les « refroidissements », rhumes et autres fragilisations de l’organisme. L’apport journalier recommandé est d’une centaine de mg par jour mais on peut dépasser sans problèmes cette dose.  On trouve ces vitamines ainsi que divers antioxydants dans les fruits (agrumes, pommes, poires, bananes, ananas, kiwi…) mais aussi dans divers végétaux (persil, poivre, brocolis…)….

 

Lire : Agrumes en hiver, vitamines et antioxydants

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.topsante.com