L’indispensable vitamine B12

0
196
vitamine B12

La vitamine B12 est essentielle au fonctionnement de nos cellules et de notre organisme. Selon notre régime alimentaire, il faut s’assurer qu’on ne connait pas de risques de carences.

 

 

La vitamine B12, dite cobalamine (parce qu’elle contient du cobalt) est un micronutriment essentiel à notre organisme. Elle entre dans de multiples mécanismes cellulaires (formation des globules rouges, synthèse de l’ADN, croissance…), participe au fonctionnement du système nerveux, du cerveau, etc.

 

La question des carences

 

La question des carences en vitamine B12 se pose souvent aux nouveaux végétariens et surtout végétaliens. En effet, cette vitamine se trouve principalement dans les abats, les crustacés et les poissons, la viande, le lait… Autant d’aliments proscrits ou faiblement consommés quand on est « veg ». Ce n’est pas un problème majeur dès lors que des supplémentations sont envisagées et prescrites par un médecin traitant.

 

Lire aussi : Vitamine B12, le talon d’Achille des végétariens

 

 

Réserves dans les organes

 

 

L’apport nutritionnel conseillé est de 4 microgrammes (millionièmes de gramme) par jour pour un adulte (1 à 1,5 microgramme pour un enfant ; 2,5 pour un adolescent). Les carences en B12 ne sont pas sensibles rapidement car l’organisme stocke des réserves dans différents organes (foie, pancréas…). Les symptômes liés à un manque de cette vitamine peuvent mettre des mois voire des années à apparaître.

 

Une fois les réserves épuisées, le manque de vitamine B12 peut entraîner divers symptômes : fatigue, faiblesse musculaire, anémie, essouflement, perte d’appétit et de poids, troubles de l’humeur, troubles de la mémoire, confusion mentale…

 

 

Problème d’assimilation

 

 

Les carences en B12 peuvent être liées à un problème d’assimilation. Pour être assimilé et passer dans le sang, la vitamine nécessite l’acidité gastrique de l’estomac. Il arrive que certaines personnes, en particulier les personnes âgées, manquent de cette acidité et aient du mal à absorber la vitamine. On estime que 20 à 30% des personnes âgées pourraient être touchées et qu’il faut prévoir des suppléments pour éviter une fragilisation du système neuronal et des risques de maladie d’Alzheimer.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : passeport santé

Anses

Les références nutritionnelles en vitamines et en minéraux