L’obésité, risque en cas de coronavirus

0
274

L’obésité serait un facteur de risque indépendant aggravant en cas de contamination au coronavirus, Covid-19.

 

 

Une étude réalisée par une équipe française et publiée dans la revue Obesity le 10 avril 2020 fait état d’un risque fort d’aggravation de la situation de santé de personnes atteintes d’obésité, contaminées par le Covid-19, tout particulièrement en ce qui concerne les hommes.

 

 

Facteurs de comorbidité

 

 

C’est un groupe de recherche sur le diabète de l’Inserm, à Lille, coordonné par le chirurgien François Pattou qui est à l’origine de cette découverte. On savait que les facteurs de comorbidité comme le diabète, l’hypertension ou les maladies cardiovasculaires entraient en ligne de compte dans les chances de survie de malades atteints par le coronavirus. Par ailleurs, des scientifiques avaient déjà remarqué la surréprésentation des personnes atteintes d’obésité dans la population de personnes plus sévèrement touchées par le coronavirus.

 

 

Sept fois plus intubés

 

 

Mais l’équipe française de Lille aurait mis en évidence une  vraie spécificité liée à l’obésité. Les scientifiques ont suivi une cohorte de 124 patients admis en réanimation entre le 27 février et le 5 avril, âgés de 26 à 87 ans, en majorité atteints d’obésité (IMC supérieure à 30). Les deux-tiers de ces patients ont dû être intubés et ventilés (les personnes obèses ont sept fois plus de chances d’être intubées et ventilées que les autres personnes).

 

 

Diminution de la quantité d’oxygène

 

 

Il semblerait que l’obésité renforce ou accélère l’état dit d’hypoxémie (diminution anormale de la quantité d’oxygène contenue dans le sang). Les observations ont en effet montré que le coronavirus Covid-19 n’entraine pas strictement une défaillance des capacité pulmonaires mais plutôt une baisse brutale de la teneur en oxygène du sang. Cette chute conduit à une brusque dégradation de la santé du malade. Il faut alors le soutenir par le recours à une ventilation mécanique.

 

D’autres études vont être menées pour mieux comprendre en quoi l’obésité peut constituer un facteur aggravant d’une contamiation à Covid-19.

 

 

JC Nathan

 

Sources :lefigaro.fr

Ligue contre l’obésité

 

Photo: www.hospimedia.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE