Protéines, l’apport vital pour les seniors

0
406
senior muscles

Les protéines sont l’un des macronutriments indispensables à notre organisme. Pour les seniors, en gros à partir de 60 ans, cet apport est encore plus indispensable.

 

Les protéines, comme les autres familles de nutriments, sont cruciales pour le bon fonctionnement de notre corps. Elles jouent notamment un rôle de structuration des tissus, des os, de la peau ; concourt à des mécanismes vitaux (digestion, système immunitaire…). On estime qu’il faut entre aux alentours de 50 g de protéines par jour pour une personne de 60 kilos (0,83 g/kg).

 

 

Maintenir l’apport en protéines au-delà de 60 ans

 

 

A  l’entrée dans le troisième âge, le corps est exposé à une vulnérabilité croissante. L’une des fragilités les plus courantes est la sarcopénie : une réduction de la masse musculaire et des tissus osseux, une montée des graisses et une diminution de la force. L’activité physique et l’alimentation sont les clés pour se préserver de la sarcopénie.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la personne au-delà de 60 ans, ne doit pas modérer son apport en protéines mais au contraire l’augmenter. On évoque un apport conseillé de 1,2g – 1,5g par kilo de poids, soit pour une personne de 60 kilos, 70 g à 90 g de protéines par jour.

 

Lire aussi : Lutter contre la sarcopénie et le vieillissement

 

 

Apport substantiel de protéines

 

 

Il semble qu’un apport substantiel de protéines animales et végétales (viande rouge, volaille, poisson, produits laitiers, soja, noix, graines et légumineuses) permettent de protéger la masse musculaire squelettique. Une étude américaine a établi cette corrélation, et cela quelque soit le niveau d’activité physique !

 

Une étude chinoise a mis de son côté en évidence le rôle positif des fruits à coque sur le maintien de la musculature de personnes du troisième âge. Si la science en matière de nutrition est encore un peu hésitante, elle suggère néanmoins l’importance d’un apport soutenu de protéines diverses  à l’entrée dans la soixantaine, et bien entendu au-delà.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.anses.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE