Vitamine A, protectrice du cerveau âgé

0
36
49949776 - neuron blood flow as brain circulation with cells flowing through veins and human circulatory system representing a medical health care symbol relating to stroke or neurology issues.

vtamine et cerveauLa vitamine A jouerait un rôle essentiel dans la protection du cerveau lors du troisième âge. C’est l’un des axes de recherche du laboratoire NutriNeuro de l’Inra. Selon les chercheurs, la vitamine A, précurseur d’une molécule spécifique, l’acide rétinoïque, aurait une action stimulante sur la formation des synapses et donc sur les connexions neuronales.

 

Rétinol et bêta-carotène

 

Rappelons que la vitamine A se trouve soit sous forme de rétinol dans les aliments d’origine animale (huile de foie de morue, foie de veau, jaune d’œuf, lait, poissons gras…), soit sous forme de bêta-carotène (une provitamine, précurseur de vitamine A) dans les végétaux colorés (orange, jaune, rouge, vert), tels que la carotte, la mangue, la pêche, l’abricot, le melon, le cresson, l’épinard, petits pois….

 

Meilleure plasticité cérébrale

 

Les mécanismes bénéfiques de la vitamine A pour le cerveau, via l’acide rétinoïque, jouent de plusieurs façons : augmentation du nombre de connexions entre les neurones, et donc meilleure plasticité cérébrale, stimulation du fonctionnement de l’hippocampe (siège de la mémoire), régulation de l’axe du stress (une interaction entre structures cérébrales ayant des incidences sur l’humeur et la mémorisation)…

 

Retarder Alzheïmer

 

Les structures cérébrales des personnes âgées, en particulier l’hippocampe, ont tendance à perdre de leur plasticité. La vitamine A contribuerait à faire regagner cette dynamique des neurones. Cette vitamine pourrait aussi contribuer à prévenir ou retarder l’apparition de la maladie d’ Alzheïmer.

 

Moindre assimilation

 

Problème identifié par les chercheurs, la métabolisation de la vitamine A et sa transformation en acide rétinoïque opèrent moins bien avec l’âge. Plus une personne avance en âge, moins elle est apte à absorber les nutriments. Du coup, le laboratoire travaille sur les effets d’une alimentation enrichie en vitamine A, tout en prenant garde aux risques liés à la survitaminose.

 

JC Nathan

 

Sources : http://www.inra.fr/

 

Photo : 123rf.com lightwise

 

AUCUN COMMENTAIRE