Vitamine B12, le talon d’Achille des végétariens

0
1435
vitamine B12 végétariens

 

La vitamine B12 est le talon d’Achille des végétariens et des végans. Cette vitamine du groupe B, encore appelée cobalamine, est apportée de façon quasi-exclusive par les aliments animaux (viande, abats, lait, oeufs, poisson, crustacés). Un recours à une supplémentation est nécessaire pour les « vegs ».

 

 

Fonctionnement du système nerveux et des cellules

 

En supprimant les aliments d’origine animale, on tarit la ressource de B12, car on ne trouve pas de vitamine B12 dans les aliments d’origine végétale. Les algues, pourtant riches en micronutriments de toutes sortes, ne contiennent qu’un ersatz de B12. Or, cette vitamine est essentielle au fonctionnement du système nerveux et des cellules. Elle joue notamment un rôle dans la synthèse de l’ADN, des protéines, de la myéline, dans la formation des globules rouges, dans le métabolisme des glucides et des lipides.

 

 

Des réserves importantes

 

 

L’organisme a besoin de très petites quantités de vitamines B12 : entre 2,5 et 3 microgrammes par jour. Cette vitamine étant cruciale pour son fonctionnement, l’organisme stocke des réserves importantes de vitamine B12 au niveau de divers organes (foie, pancréas, coeur, cerveau…).

 

Pas de carence dans un premier temps

 

Le passage au végétarisme-véganisme est donc sans conséquence dans un premier temps. Mais, si aucune démarche compensatoire n’est menée, les carences finiront par se manifester au bout de quatre à cinq ans. Et avec elles, divers symptômes : fatigue, essoufflement, perte d’appétit et de poids, problèmes digestifs, troubles neurologiques (fourmillements, difficulté à marcher, troubles de l’humeur, pertes de mémoire….).

 

Les carences risquent d’apparaître très rapidement chez les bébés, avec pour signes la perte d’appétit et d’énergie, et à court-moyen terme, de graves complications. Des études incriminent aussi le manque de vitamine B12 dans l’apparition chez certaines personnes de troubles d’Alzheimer.

 

 

Consultation de médecin recommandée

 

 

Les personnes à risque de carence en B12 sont les végétariens, les personnes âgées et les bébés nourris au sein. Les végétariens et autres vegan se tournent vers des aliments végétaux également porteurs de B12 comme les algues, le miso (soja), la spiruline, boissons au soja, levure. Mais il semble que cette forme de vitamine soit moins bien assimilée.

 

La médecine préconise donc une supplémentation, par voie orale ou intramusculaire, dans la prévention ou le traitement de la déficience en vitamine B12. De nombreuses marques fabriquent des compléments, centrés sur la B12 ou multivitaminés. Il existe même des suppléments adaptés au régime vegan. Consultation de médecin recommandée dans la plupart des cas.

 

Katrina Lamarthe

 

www.passeportsante.net/fr

Image : www.plus-saine-la-vie.com

 

AUCUN COMMENTAIRE