La cuisine détoxifiante, recette d’une vie plus saine

1
1353
cuisine détox

cuisine détoxUn coup de balai pour éliminer les toxines et acidités, aider le corps à se purifier ! Telle est l’ambition de la cuisine détoxifiante (« détox ») qui a pour première vertu de promouvoir une alimentation plus saine.

 

Lourdeurs, ballonnements, difficultés à trouver le sommeil, sentiment de fatigue… Les toxines accumulées lors de repas trop riches pourraient bien être les causes de tous ces maux. Certes, le foie et les reins éliminent les toxines de l’organisme. Mais, il n’est sans doute pas superflu d’aider de temps en temps la mécanique humaine.
Des draineurs pour éliminer

 

La cuisine « détoxifiante » met l’accent sur les boissons (jus, tisanes, décoctions…) et les aliments qui drainent et aident à éliminer en douceur. Premier principe, boire beaucoup (jusqu’à 1,5 litre d’eau par jour) car cela aide l’organisme à éliminer.

Autre ligne de conduite, réduire, voire supprimer de son alimentation les produits raffinés (pain blanc, sucre…), les plats préparés, les sauces industrielles… Les viandes rouges et grasses sont les plus difficiles à digérer : remplacez-les quelques temps par des poissons blancs, ou des volailles (plus maigres que la viande rouge).

 

Tisanes et infusions, les bonnes plantes

 

Choisissez précisément les plantes selon leurs actifs et vos besoins : les queues de cerise sont diurétiques, le charbon attire les toxines du tube digestif et les évacue par la voie intestinale, la menthe poivrée et la boldo facilitent le travail du foie… A raison d’une tasse après chaque repas, vous pouvez bénéficier des vertus de ces plantes au bout de quelques jours.

 

Cuissons et graisses : à surveiller

 

Identifiez les cuissons controversées : les cuissons vives à la poêle ou au wok, fritures, rôtissages qui brûlent les graisses. Leur brunissement détruit leurs atouts nutritionnels et produit des toxines identifiées comme cancérigènes. Préférez les cuissons lentes, à basse température ou à la poêle, sans ajout de graisses sur les préparations chaudes.

Consommez des huiles de colza, d’olive et de noix, mais uniquement sur des préparations froides.

 

Légumes et fruits : un peu de cru

 

Le plus souvent possible, préférez les fruits et légumes crus pour en tirer le maximum de vitamines et minéraux. Pelez-les tout de même pour éviter les troubles digestifs et l’acidité des peaux des fruits. Misez sur les grandes salades complètes, avec des petits dés de fruits et de légumes (pommes Granny Smith, poivrons, concombres…) pour faire le plein de vitamines.

 

Equilibré et complet

 

Afin de bénéficier de l’apport de protéines végétales, accompagnez toujours les féculents ( pâtes, pommes de terres…) de légumineuses ( lentilles,fèves, haricots, pois…). Privilégiez les céréales digestes comme le quinoa, l’épautre ou le riz complet, plutôt que le blé et les céréales raffinées.

 

Il peut être intéressant de consommer le pain et les pâtes complets, pour bénéficier des nutriments présents dans les enveloppes des céréales. A choisir bio, impérativement.

 

Jus et smoothies, stars de la détox

 

Composez des smoothies stimulants pour le transit et riches en vitamines. Par exemple, un « jus vert », en mixant crus carottes, feuilles d’épinards, branches de céléri, et coriandre. Salez légèrement et buvez-en un grand verre une fois par jour.

Les produits laitiers sont riches en hormones et peu digestes. Remplacez-les par des laits végétaux (lait d’amande, de riz, ou de noisette) qui se marient très bien avec avec des fruits mixés.

 

Jus et signaux de satiété

 

Les signaux de satiété envoyés par notre corps sont perturbés par les aliments liquides. On se sent beaucoup moins rassasié en buvant un jus de trois fruits que si on les mange entier. Ne vous nourrissez donc pas que de jus et de smoothies en cure de détox car la sensation de faim risque d’être très forte.

 

 

Hortense Allain-Launay

 

Sources :

Recettes détox, Marabout chef

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE