Eau potable, comprendre la facture

0
34
eau potable
eau potable facture

L’eau potable, l’eau du robinet a l’air gratuite. Mais elle ne l’est pas et elle pourrait bien devenir de plus en plus chère dans les années à venir. Le prix moyen du m3 est actuellement à 4 euros, soit 0,4 centimes le litre.

 

 

L’eau potable est accessible à tous en France, mais elle n’est pas gratuite. Dans les villes les moins chères, les prix sont avoisinent 3 euros par mètre cube. Dans certaines régions (Bretagne, Hauts de France par exemple), on est quasiment à 5 euros. Tout dépend des conditions climatiques, des équipements des captage, de distribution et de traitement de la commune. En moyenne, une famille consomme 120 m3 par an, soit un budget moyen de 480 euros.

 

Que paye-t-on ?

 

 

Que paye-t-on ? Tous les services nécessaires pour capter l’eau, la traiter, la rendre potable, la distribuer et la dépolluer. Environ 35 à 40% du montant de la facture d’eau finance le captage, la production et à la distribution de l’eau potable. 35 à 40% finance la collecte et la dépollution des eaux usées. Le reste (20%) concerne les taxes et redevances destinées aux organismes publics ou parapublics (TVA, Agences de l’Eau…).

 

Part fixe, part variable

 

La part variable de la facture d’eau reflète la quantité d’eau consommée entre deux relevés. La part fixe (abonnement) est indépendante de la consommation. C’est le prix de la mise à disposition du service de l’eau, le coût des investissements, la maintenance, etc. La part fixe ne peut dépasser 30% (dans les communes urbaines) ou 40% (dans les communes rurales et/ou touristiques) de la facture globale.

 

 

60 critères surveillés

 

 

L’eau est un produit très surveillé en France. L’eau potable est définie par plus de 60 critères, liés à plusieurs types de paramètres : organoleptiques (couleur, odeur, saveur, etc.), physico-chimiques (pH, oxygène dissous…), substances indésirables (nitrates, hydrocarbures, etc), substances toxiques (arsenic, cyanure, cadmium, etc), microbiologiques (coliformes, streptocoques, etc), pesticides et produits apparentés.

 

Lire : Pollutions et contaminants de l’eau

Lire aussi : Eau du robinet, eaux de source, eaux minérales, savoir consommer

 

 

En régie ou par délégation

 

 

La distribution de l’eau potable est un service public confié aux collectivités territoriales. Elles décident  librement du mode de gestion : soit elles assurent directement ce service sous la forme d’une régie ; soit elles le délèguent à une entreprise privée (délégation).

Compte tenu des exigences croissantes en matière de traitement de l’eau, et aussi de la raréfaction des ressources en eau liées aux épisodes de sècheresse et au changement climatique, on peut craindre dans les décennies à venir, une augmentation du prix ce  bien commun.

 

JC Nathan

 

Sources : www.eau.veolia.fr

www.economie.gouv.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE