Le lait bio en manque de consommateurs

0
64
lait bio

Après avoir connu un bel engouement, le lait bio est confronté à un ralentissement de la demande. Une passe délicate pour les éleveurs engagés dans une filière exigeante.

 

Le lait bio est à la recherche de consommateurs. Depuis quelques mois, les producteurs de lait bio ont du mal à écouler leur production. Certains sont obligés de « déclasser »  leur lait et de le vendre en conventionnel, ce qui occasionne un manque à gagner, d’environ 12 euros par tonne. En 2021, le prix payé aux agriculteurs bio tournait autour de 470 euros la tonne (47 centimes le litre).

 

 

 

Il semble qu’en 2021 la consommation de produits bio en général se soit stabilisée. De son côté, la production laitière bio progresse rapidement de 10 à 15% conséquemment au flux de reconversion des élevages en bio. On compte en France 53 483 fermes engagées en bio, soit 12% des fermes et 18% de l’emploi agricole. En termes de surface, cela représente 2,55 millions d’hectares (10% des surfaces).

 

 

Pour décrocher le label bio

 

 

5% des éleveurs produisent du lait en bio. Ensemble, ils produisent 1,1 million de tonnes de lait. Pour décrocher leur label bio, les éleveurs doivent avoir transformé leur exploitation en bio. Le nombre de vaches et la densité de l’élevage sont limités. Les vaches doivent brouter et être dans les pâturages le plus souvent possible.

 

Les étables sont plus confortables et respectueuses du bien-être animal (hygiène, aération, lumière).  Les traitements aux antibiotiques sont limités au maximum. En consommant du lait bio, les consommateurs encouragent un mode d’élevage plus respectueux de l’environnement et des animaux.

 

Aurélie Laroche

 

Sources : francetvinfo.fr

www.lemonde.fr

 

 

AUCUN COMMENTAIRE