Compléments alimentaires, la prudence est de mise

0
588
vitamines complements alimentaires

Les compléments alimentaires sont pris pour améliorer l’alimentation et atteindre des apports idéaux en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-élements…). Des spécialistes de la nutrition sont « réservés » sur ce mode nutritif.

 

 

Des suppléments en vitamine C pour lutter contre les infections, de la vitamine D pour favoriser la calcification, des doses de magnésium contre la fatigue, des oligo-élements, etc… Les pharmacies et les magasins de produits bio regorgent de propositions pour renforcer votre organisme et vous maintenir en bonne santé.

 

 

Un adulte sur cinq

 

 

Selon les autorités sanitaires, un adulte sur cinq et un enfant sur dix prennent des compléments alimentaires au moins une fois par an. Certaines personnes en prennent toute l’année. Aux Etats-Unis, c’est un tiers de la population qui prend des compléments alimentaires. Quel est l’effet de ces de ces compléments et supplémentations: effet placebo ou effet réel ? Telle est la question cruciale à laquelle la littérature scientifique ne donne pas de réponse nette.

 

 

Les autorités sont plus que circonspectes. Selon la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) 40% des compléments alimentaires sont non conformes notamment en raison de leurs allégations thérapeutiques non démontrées.

 

 

Ne pas miser sur une cure

 

 

Un apport soudain et important de vitamines est probablement mal assimilé par l’organisme. On ne peut pas miser sur une cure de vitamine C pour se protéger des rhumes et des grippes durant tout l’hiver. C’est l’avis du Professeur Hercberg, directeur de recherche à l’Inserm : « Nos défenses immunitaires ne seront guère renforcées par des compléments. Une alimentation équilibrée toute l’année nous protégera beaucoup mieux! »Mieux vaut consommer régulièrement des fruits et légumes riches en vitamine C que de vider un tube de vitamine C une fois tous les six mois.

 

 

Synergies entre micronutriments

 

 

Le mode d’absorption des vitamines, leur plus ou moins grande assimilation par l’organisme, les synergies entre micronutriments entrent en ligne de compte.  Certaines survitaminations sont même nocives. L’excès de la forme active de la vitamine A (rétinol), peut avoir des conséquences graves (problèmes musculaires, ostéoporose, atteintes au foie). Selon une étude parue dans le Journal of Clinical Oncology, des prises de vitamines B6 et B12 à très hautes doses augmenteraient le risque de cancer du poumon chez l’homme. Les femmes enceintes doivent également être très prudentes avec les compléments alimentaires. Lire Femmes enceintes : attention aux compléments alimentaires

 

 

Complément magnésium

 

 

La supplémentation en minéraux est également à questionner. Beaucoup de personnes prennent des compléments de magnésium pour lutter contre la fatigue, le stress, les douleurs musculaires… Les autorités médicales sont réservées sur l’efficacité et la pertinence de ces apports. Elles préfèrent réitérer les principes fondamentaux : mieux vaut avoir une alimentation équilibrée et diversifiée.

 

Katrina Lamarthe

 

 

Sources : www.anses.fr

Les compléments alimentaires sont-ils vraiment utiles en hiver? 

2 décembre 2017  www.lefigaro.fr

 

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE