La question du poids avec l’âge

0
232
poids et age

Le poids et le tour de taille deviennent plus délicats à maîtriser avec l’âge. Eclairages sur un organisme qui en fait un peu à sa tête, et stratégie anti-âge.

 

 

Avec l’âge, la question du poids devient difficile à contrôler. On se retrouve parfois à prendre des kilos qui n’étaient pas prévus (et dans d’autres cas à maigrir) sans l’avoir vraiment désiré. Que se passe-t-il dans notre organisme ?

 

Lire : Le poids et les kilos en trop dans le couple

 

 

Le métabolisme de base

 

 

Le métabolisme de base, c’est la quantité d’énergie dépensée par le corps pour le faire fonctionner au repos (sans effort particulier). Un homme d’une vingtaine d’années de 70 kilos brûle environ 1500 calories, une femme de 60 kilos dépense à peu près 1300 calories. A partir de la cinquantaine, ce métabolisme diminue petit à petit.

 

La masse musculaire a tendance à fondre et avec elle la dépense calorique lié au métabolisme.  Entre 50 et 80 ans, la fonte de la masse musculaire est d’environ 30%. Celle-ci s’accompagne aussi d’une perte osseuse, liée à une moindre absorption du calcium. Avec des muscles réduits, le corps brûle moins de calories, et donc les stocke sous forme de graisse.

 

 

Modifications hormonales

 

 

La fonte musculaire est liée à une diminution de l’hormone de croissance.  Les changements du métabolisme sont aggravés par d’autres modifications hormonales. La baisse des oestrogènes et de la progestérone chez la femme – baisse de testostérone chez l’homme – accentuent le stockage des graisses au tour de la taille et des hanches.

 

 

Stratégie anti-âge

 

 

Pour pallier ces changements de l’organisme, il faut adapter le régime alimentaire. D’une part, il faut renforcer l’apport de protéines, réduire les « mauvais » aliments (aliments industriels, graisses saturées, sucres, alcool…), augmenter les sources de calcium, de vitamine D (poissons, abats, œufs, beurre, produits laitiers…), des vitamines et des minéraux en général, boire suffisamment. Il faut cesser le grignotage, source de pic glycémique et d’insulino-résistance.

 

Lire : Objectif ventre plat

 

Bien entendu, il faut faire de l’exercice comme on dit : de la marche, du vélo, de la gymnastique. Solliciter les muscles pour les entretenir. Attention néanmoins à ne pas rester rivé sur la question du surpoids à n’importe quelle période de la vie. Après 70 ans, avertissent les scientifiques, le risque majeur n’est plus le surpoids ou l’obésité mais la dénutrition par manque de protéines, de vitamines et minéraux.

 

Lire : Alimentation des seniors, garder le cap

 

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.passeportsante.net

cairn.info

madame.lefigaro.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE