Alimentation des seniors, garder le cap

0
168
alimentation seniors

L’alimentation des seniors est un dossier sensible qu’il faut surveiller de près afin d’éviter la pente de la dénutrition et des complications de santé.

 

 

Les seniors doivent surveiller de près leur alimentation. La dénutrition est source de problèmes de santé (ostéoporose, sarcopénie, convalescence plus longue, réhospitalisation) et à terme de dépendance. Maintenir une alimentation de qualité est donc vitale.

 

 

Davantage de protéines

 

Avec l’âge, l’organisme absorbe moins bien les nutriments. L’une des carences principales qui guette le 3° e le 4° âge, c’est un manque de protéines. Il faut donc augmenter les portions d’aliments porteurs de protéines (viandes, poissons, œufs, produits laitiers, oléagineux, légumineuses). L’apport conseillé est de 1,2 à 1,5 g de protéines par kilo de poids corporel. Soit pour une personne de 70 kilos, environ 100 g de protéines par jour.

 

C’est le seul moyen de lutter contre la perte de masse musculaire qui risque ensuite d’entraîner une baisse de la mobilité  et un risque de chute. Il est plutôt conseillé de consommer ces protéines à midi afin d’aider au renforcement de la musculature. On peut compléter le repas avec des concentrés de protéines ou des poudres de lait.

 

Lire : Protéines, l’apport vital pour les seniors

 

 

La diversité et les micronutriments

 

 

En jouant sur la diversité des aliments (poissons, produits carnés, fruits et légumes, céréales, légumineuse…), on s’assure d’apports satisfaisants en vitamines (C, D, groupe B…), en minéraux et oligo-éléments  essentiels pour la préservation de l’ossature et de la musculature, le bon fonctionnement du cerveau, du système nerveux et de l’organisme en, général.  Ces apports sont aussi essentiels pour lutter contre la fatigue et la baisse d’immunité.

 

 

Le goût et le plaisir

 

 

Il est crucial de maintenir le plaisir de manger qui déclenche le fait de bien se nourrir. Tout rentre en ligne de compte : la diversité des plats, la qualité des aliments et de la cuisine… Il faut combattre un léger déclin des papilles gustatives en introduisant davantage d’épices et de condiments.  Le repas doit rester un moment agréable, détendu ; la table doit être joliment dressée.

 

Lire : Seniors, dissiper la perte d’appétit

 

 

La texture des aliments

 

 

Pour les personnes les plus âgées, se pose dans certains cas, la difficulté de mâcher et d’absorber les aliments. Il y a la question de l’état de la dentition mais aussi un moindre flux salivaire, des difficultés de déglutition, qu’il faut prendre en compte en adaptant la texture des aliments.

 

Lire aussi : L’interview de Catherine Renard, coordinatrice Optifel (aliments pour seniors)

 

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : Cinq idées reçues sur l’alimentation des seniors

AUCUN COMMENTAIRE