Le cuivre, oligo-élément essentiel à la santé

0
330
cuivre

Le  cuivre, oligo-élément essentiel, participe indirectement à nombre de processus métaboliques. Il contribue aussi au fonctionnement du système immunitaire.

 

Le cuivre est un oligo-élément considéré comme essentiel pour les organismes vivants. C’est en effet un cofacteur d’enzymes, ces biomolécules qui permettent d’innombrables réactions chimiques des cellules du corps et globalement tout ce que l’on nomme la métabolisation.

 

 

Minéralisation, neurotransmetteurs, système cardiaque

 

 

Cet oligo-élément contribue à de multiples aspects de la vie de notre organisme : qualité des cartilages et du tissu conjonctif (aide à la fabrication de collagène), minéralisation osseuse (important contre l’ostéoporose et l’arthrose, le fonctionnement du système nerveux (régulation des neurotransmetteurs), système cardiaque…

Le cuivre joue un rôle dans l’assimilation du fer et la production de globules rouges, la synthèse des protéines. On lui attribue des vertus antioxydantes. Il aiderait ainsi à lutter contre le célèbre stress oxydatif.

 

 

Immunité

 

 

Enfin, il contribue au bon fonctionnement du système immunitaire (immunité innée, immunité acquise), notamment en réduisant des processus inflammatoires. Des carences en cuivre se traduisent par un affaiblissement de l’immunité. Des suppléments en oligo-éléments  chez des personnes âgées souvent carencées en micronutriments concourent à une meilleure réponse immunitaire.

 

Lire : Le système immunitaire et la santé

 

 

Les besoins quotidiens

 

 

On estime qu’un homme de plus de 18 ans a besoin de 1,3 mg de cuivre par jour (pour une femme, 1 mg/j). Pour la femme enceinte ou allaitante, l’apport conseillé est de 1,2 mg par jour. En principe, un régime alimentaire équilibré procure des apports en cuivre suffisants. Les carences en cuivre sont assez rares.

 

 

Les sources

 

Les principales sources de cuivre alimentaire sont les abats (14,9 mg dans 100 g de foie de veau), les fruits de mer (7,6 mg dans 100 g d’huîtres), les noix et les graines. Et dans une moindre mesure, les légumineuses (pois chiches), les produits céréaliers complets….

 

Lire aussi : Renforcer le système immunitaire par l’alimentation

 

 

Supplémentation

 

 

Dans certains cas, une supplémentation en cuivre peut être bénéfique, par exemple pour lutter contre une grosse fatigue du système nerveux, ou pour stimuler le système immunitaire. Un avis du médecin est préférable.

 

Lire aussi : Jean-Loup Dervaux, docteur es immunité

 

Katrina Lamarthe

 

Sources :

www.passeportsante.net

Pileje

Stéphanie Balmont. Intérêts des micro nutriments pour l’immunité des personnes âgées.

 

AUCUN COMMENTAIRE