Les oligo-éléments, des micro-apports essentiels

0
233
oligo-elements

Les oligo-éléments sont des micronutriments indispensables au fonctionnement de notre organisme. Petit panorama.

 

Mais que sont ces mystérieux oligo-éléments ?  Oligos en grec signifie en « petit nombre, insuffisant, peu abondant ». Ces sels minéraux sont nécessaires à la vie mais dans des quantités très faibles : de l’ordre du ppm, partie par million, soit 1 mg par kilo de poids corporel.  Par opposition, les macro-éléments (calcium, phosphore, potassium…) sont nécessaires en plus fortes quantités, de l’ordre de dizaines de mg.

 

 

Oligo-éléments essentiels et non essentiels

 

 

On distingue les oligo-éléments essentiels : chrome, fer, fluor, iode, cobalt, cuivre, manganèse, molybdène, nickel, sélénium, vanadium, zinc, étain. Les oligo-éléments suivants ne sont pas considérés comme essentiels : aluminium, arsenic, baryum, brome, silicium, argent, titane.

 

Lire aussi : Ces minéraux qui nous manquent

 

 

 

Combinaison avec les enzymes

 

 

Les oligo-éléments sont présents à une concentration relativement constante dans notre organisme (cellules, dents, os…). Leurs fonctions sont multiples. Le fer par exemple est un constituant de l’hémoglobine et de divers enzymes. Le fluor concourt à renforcer les tissus osseux et dentaires. Les oligo-éléments se combinent avec les enzymes (ils participent par exemple au bon fonctionnement du système immunitaire); ils entrent dans la structure des vitamines, ou encore concourent au fonctionnement des hormones (iode et hormones thyroïdiennes, zinc et insuline).

 

Lire : Le cuivre, oligo-élément essentiel à la santé

 

 

Des sources diversifiées

 

 

Où trouve-t-on ces micro-nutriments ? Les sources sont très diversifiées. Le cuivre par exemple est apporté par le foie, la levure, les légumineuses, les oléagineux… Le fer se trouve dans les viandes rouges, le boudin, les abats, les légumes verts, les légumineuses… Le manganèse est présent dans les bananes, les céréales, le pain complet ; le zinc est dans le foie, les huîtres, le seigle. Le sélénium est apporté par le jaune d’œuf, le poisson, les fruits de mer…

 

 

Immunité et fatigue

 

 

Une alimentation diversifiée  permet en principe de fournir les doses suffisantes d’oligo-éléments. Des carences ne sont pas rares néanmoins pour certains éléments, tel que le fer (souvent chez les femmes et les végétariens). Certaines personnes prennent des complexes d’oligo-éléments en hiver (par exemple, cuivre et zinc) pour améliorer leurs défenses immunitaires ou combattre la fatigue.

 

 

Attention à bien gérer ces compléments avec l’aide d’un médecin ou d’un pharmacien expérimenté. Il n’est pas bon d’avoir des carences en oligo-éléments. Mais en excès, ils peuvent aussi être très dommageables.

 

Eric Allermoz

 

Sources : bioligo.ch

passeport santé