Prendre ou non des compléments de vitamines

0
121
vitamines complements

Les supplémentations de vitamines semblent  indispensables. Une perception largement due à la promotion des laboratoires et des marques, mais peu partagée par les scientifiques.

 

 

La plupart des vitamines étant bonnes pour la santé, beaucoup de personnes dans la crainte de manques, misent sur les compléments vitaminés. La tentation est d’autant plus forte que l’industrie pharmaceutique fait une grosse promotion des compléments alimentaires…  L’industrie alimentaire en rajoute une dose en déclinant des laits, céréales, margarines, etc. supplémentés.

 

 

Vita veut dire vie

 

 

Désormais, il apparaît indispensable de prendre des compléments de vitamines C en hiver pour augmenter les défenses immunitaires et lutter contre les rhumes, la grippe, etc., de la vitamine D pour renforcer la calcification, lutter contre l’ostéoporose; des vitamines du groupe B pour l’état général, le système nerveux, les cheveux, la peau… Les vitamines (vita veut dire vie), essentielles au bon fonctionnement de l’organisme, sont une promesse de santé qu’il est difficile d’ignorer.

 

Lire aussi : Compléments alimentaires, la prudence est de mise

 

 

Prise de vitamine C sans effets

 

 

Pourtant, cette supplémentation ne va pas de soi et n’est pas nécessairement efficace. Exemple caractéristique : la vitamine C. Plusieurs études publiées ces dernières années ont conclu que la prise de vitamine C (acide ascorbique) ne réduisait ni l’intensité, ni la durée des rhumes. La nécessité de recourir à une supplémentation de vitamine D (pour la minéralisation osseuse) semble également très surestimée. Dans un pays normalement ensoleillé, pour des personnes s’exposant régulièrement, la prise d’un complément ne paraît pas absolument nécessaire. Idem pour les vitamines du groupe B présentes dans de nombreux produits.

 

 

Besoins quotidiens couverts

 

 

Pour bon nombre de scientifiques, seules des catégories particulières de consommateurs (femmes enceintes, personnes âgées, fumeurs, alcooliques…) sont exposées à des risques de carences dans telle ou telle vitamine.  La plupart des autres personnes couvrent aisément leurs besoins quotidiens de vitamines dans une alimentation globalement équilibrée.

 

 

Risque d’hypervitaminose

 

 

En revanche, le risque est de l’hypervitaminose (survitaminose) est bien réel. « Toute prise non justifiée cliniquement relève d’un mauvais usage des compléments vitaminiques et minéraux, et les conséquences (…) peuvent être très délétères, explique Laurent Chevallier dans l’ouvrage Nutrition : principes et conseils (Masson 2009). Les cas de survitaminose sont principalement connus avec les vitamines A et D, et leurs conséquences sont assez graves.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : www.ncbi.nlm.nih.gov

Nutrition : principes et conseils. L.Chevallier. Masson 2009.

lefigarosanté

 

AUCUN COMMENTAIRE