intoxications alimentaires et infections : les bons réflexes

0
69
contaminations alimentaires

Plus d’un quart des intoxications alimentaires surviennent à la maison. Elles sont liées à une méconnaissance de l’hygiène alimentaire, des modes de contamination microbiennes et à des prises de risques inutiles. Voici un rappel des conseils de base.

 

 

Un quart des intoxications alimentaires  et autres toxi-infections – gastro-entérites, salmonelloses, listériose, botulisme…- (un total annuel d’environ 20 000 hospitalisations et 250 décès) sont dues à des erreurs et des gestes inappropriés. Elles mettent votre organisme à mal et sont très dangereuses pour certaines personnes (enfants, personnes âgées, femmes enceintes. Mieux vaut les éviter au maximum. Voici neuf conseils pour ne pas courir de tels risques. 

 

1. Se laver les mains

 

Toujours se laver les mains au savon avant de préparer les repas ou de prendre un repas. Ne pas participer à la préparation des repas en cas de symptômes de gastro-entérite, ou sinon redoubler de précautions (lavage des mains encore plus fréquent) et manipuler le moins possible les aliments.

 

 

2. Laver les aliments

 

Laver soigneusement les légumes et les fruits, ôter toute trace de terre. Laver la viande, le poisson, les aliments touchés par les commerçants.

 

3. Nettoyer les planches et les couteaux

 

Nettoyer la planche à découper entre deux familles d’aliments différents. Attribuer une planche pour la viande, une pour les poissons crus, une pour les légumes. Laver bien les couteaux qui ont servi à découper viande ou poisson cru avant de s’en resservir.

 

 

4. Pas d’aliment fragile à température ambiante 

 

Ne pas laisser les aliments préparés dehors, à température ambiante, plus de deux heures afin d’éviter une multiplication de micro-organismes.

 

 

5. Pas de plat plus de trois jours

 

Ne pas conserver au réfrigérateur plus de trois jours les plats cuisinés, pâtisseries à base de crème, plats du traiteur, aliments très périssables. Placer les restes dans des récipients étanches. N’hésiter pas à jeter un aliment si vous avez un doute plutôt qu’à prendre un risque inutile.

 

 

6. Pas de boîte de conserve ouverte

 

Ne jamais laisser un produit dans une boîte de conserve métallique ouverte.

 

 

7. Un réfrigérateur qui réfrigère

 

S’assurer que le réfrigérateur refroidit correctement (+4° dans la zone la plus froide). Placer les aliments les plus fragiles (viande, laitages..) dans la partie la plus froide du réfrigérateur (en général, partie supérieure).

 

 

8. Un  réfrigérateur nettoyé

 

Nettoyer le réfrigérateur régulièrement (une fois par mois) ou dès qu’il y a une trace suspecte. 

Lire Réfrigérateur : les règles

 

Lire aussi : Hygiène alimentaire : les foyers d’infection de la cuisine

 

 

9. Pas d’aliments à risque

 

Eviter les aliments à risque (viande crue, poisson cru, fromages au lait entier… et donc carpaccio, tartare, etc) si l’on est « personne à risque » (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes âgées, personnes immuno-déprimées…) 

 

 

Katrina Lamarthe

 

 

Source : Anses

 

AUCUN COMMENTAIRE