Huîtres et moules, des trésors nutritifs

0
97
huîtres

Huîtres, moules, coquillages divers sont des sources splendides de vitamines, d’oligo-éléments et de minéraux.  Retour sur ces trésors nutritifs.

 

 

Huîtres, moules, bouchots, palourdes, coques…. Un festival de micro-nutriments.  Une chance pour les Français-es qui habitent dans un grand pays producteur de coquillages avec 81 tonnes d’huîtres, 61 000 tonnes de moules. Un miracle nutritif.

 

 

Riches en protéines

 

 

Les huîtres sont l’un des aliments les plus riches en protéines. On estime à environ 8 à 10 g de protéines pour 100 g, la proportion de protéines. L’huître est peu grasse (2 g de lipides) et contient des acides gras insaturés de type oméga 3.

 

 

Source de fer, de zinc, de sélénium…

 

 

Sur le plan des minéraux et des oligo-éléments, les apports sont riches et diversifiés. L’huître est une forte source de fer (essentiel au transport de l’oxygène et à la fabrication des cellules), de zinc (excellent pour l’immunité), de cuivre (favorise la formation de l’hémoglobine et du collagène), de sélénium (aide à lutter contre l’oxydation), de manganèse (contribue au métabolisme et à la lutte contre le stress oxydatif).

 

Lire aussi : Connaître et choisir ses huîtres

Choisir ses huîtres

 

 

Vitamines du groupe B

 

 

Sur le plan des vitamines, les huîtres sont des trésors avec de forts apports en vitamines du groupe B (B1,B2,B3, B5, B12), vitamines indispensables à la fabrication des cellules, au fonctionnement du système nerveux et du métabolisme. Elles sont aussi porteuses de vitamine A, une vitamine qui contribue à de multiples fonctions (croissance des os, peau, défenses immunitaires..). Ce coquillage est aussi un formidable apporteur de vitamine D qui joue un rôle clef pour le système osseux.

 

 

La moule, dix fois la dose de B12

 

 

A bien des égards, la moule, magnifique pourvoyeur de nutriments et de micronutriments, n’a rien à envier à l’huître. Environ 20 g de protéines pour 100 g de produits, avec un beau profil d’acides aminés qui en font un aliment très nourrissant. La moule n’est pas calorique (55-57 calories  pour 100 g).

 

Tout comme les huîtres, les moules sont riches en minéraux et oligo-éléments,  calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc et sélénium. Côté vitamines,
De plus, elles apportent tout le groupe de vitamines B (B1, B2, B3, B9 et B12). Une portion de moules apporte dix fois la dose nécessaire de vitamine B12

Coques et palourdes ne sont pas moins nutritives. Autant de raisons de consommer des coquillages le plus souvent possible.

 

 

Katrina Lamarthe

 

 

Sources : Passeport santé

Comité national de conchyliculture

www.huitre-vendee-atlantique

Photo : www.huitres-geay.fr/certifications

contact@speciales-geay.fr