Café : six questions-réponses

0
224
café et santé

Le café, synonyme de plaisir et de convivialité, a diverses vertus. A condition de ne pas en abuser.

 

 

Le café fait partie de notre quotidien. Au petit-déjeuner, au bistrot ou à la machine à café, 90% Français boivent du café. Ils le font quasiment tous les jours.  Le café est la deuxième boisson la plus consommée dans l’Hexagone, après l’eau. Les Français consomment en moyenne 5,4 kilos de café par an. Mais nous sommes des petits joueurs par rapport aux Finlandais (12kg).

 

 

1. Les effets bénéfiques ?

 

Le café contient principalement de la caféine. La quantité varie selon la variété  : le robusta en affiche deux fois plus que l’arabica. Ses acides phénoliques sont connus pour leurs effets antioxydants, et pour d’éventuels effets de prévention contre le diabète et le cancer. Son effet antalgique calme les petites migraines. « De récentes études montrent qu’une consommation régulière réduirait les risques d’accidents cardiovasculaires et le risque de développer les maladies d’Alzheimer et Parkinson », complète Astrid Nehlig, directrice de recherche émérite à l’Inserm, présidente l’Association pour la science et l’information sur le café.

 

 

2. Quelle dose ?

 

Dans son dernier rapport scientifique sur la caféine, l’Autorité européenne de sécurité des aliments recommande de ne pas dépasser 400 mg de caféine par jour. Cela correspond à quatre tasses de café filtre ou sept expressos. « Il faut aussi éviter de boire plus de deux tasses à la suite », confirme Astrid Nehlig. Au-delà, le café peut provoquer des effets néfastes : stress, agressivité, tremblements, troubles du sommeil… L’abus de café accentuerait les risques d’accidents cardiovasculaires.

 

 

3. Bon pour la concentration ?

 

« La caféine stimule la concentration, la vigilance, la capacité de travail. Elle repousse la sensation de fatigue », détaille le docteur Astrid Nehlig. Des bénéfices qui apparaissent en moins de cinq minutes et durent jusqu’à six heures.

 

 

4. Mauvais pour le sommeil ?

 

Le café allonge le temps d’endormissement et affecte la qualité du sommeil. La caféine perturbe l’action de l’adénosine, un messager chimique régulateur de notre sommeil profond. Des effets autant liés à une prise tardive qu’à la quantité consommée tout au long de la journée.

 

Lire : La caféine, source de troubles du sommeil

 

 

5. Chacun réagit différemment au café ?

 

Les effets varient d’un consommateur à l’autre. Tout dépend de notre ADN !
« La caféine est dégradée par une enzyme hépatique qui peut varier génétiquement d’un individu à l’autre », détaille Astrid Nehlig. Résultat : soit la caféine est rapidement absorbée par l’organisme, soit plus lentement. Les réactions dépendent aussi d’autres facteurs, comme le tabac et le surpoids.

 

 

6. Un risque de cancer ?

 

Le café peut contenir de l’acrylamide, une substance cancérogène qui se forme au cours de cuissons à haute température (+120°). Il arrive qu’on en trouve des doses anormales dans certains cafés (par exemple, certaines marques de café instantané). Néanmoins, de l’avis des spécialistes, ce risque concernant le café est très limité.

 

Lire :Acrylamide, une menace cancérigène mal gérée

 

Eric Allermoz

 

Source : www.asic-cafe.org

inserm

 

 

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE