Le miel et les pays d’origine

0
160
miel pays origine

En imposant d’afficher sur l’étiquette des pots de miel la liste des pays d’origine, la règlementation va franchir une étape importante vers l’information du consommateur et la qualité.

 

 

Le miel, l’un des plus beaux produits donnés par le mariage de la nature et de l’inventivité humaine, méritait cette avancée règlementaire. Jusqu’alors, la plupart des étiquettes laissaient le consommateur dans un épais brouillard. D’où venait le miel ? De quels producteurs ?  De quels pays ? Avec des indications aussi absurdes que « Origine UE/ non UE » , le consommateur était totalement désinformé.

 

 

Renseigner l’origine véritable

 

 

Grâce au combat mené par l’association « UFC Que Choisir » en liaison avec l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF), un décret doit être publié qui va enfin renseigner sur l’origine véritable des miels. Désormais, les mélanges de miels provenant de plusieurs pays devront préciser la liste exhaustive des pays d’origine. Les pays dont sont originaires plus de 20% des miels du mélange seront inscrits en caractère gras ou souligné pour renforcer la visibilité par le consommateur.

 

 

Les produits les moins chers

 

 

Le consommateur va ainsi comprendre que les produits les moins chers proviennent de pays comme certains pays de l’Est (Ukraine), l’Argentine, et surtout la Chine, qui ne se plient pas aux mêmes règles de fabrication et ne suivent pas les mêmes normes de qualité. La France et ses 70 000 apiculteurs produisent environ 18 000 tonnes de miel mais elle en consomme plus du double (environ 40 000 tonnes).

 

Lire : Distinguer le bon miel et le miel frauduleux

 

 

De l’eau et du sucre

 

 

Pour faire bon poids, les producteurs peu scrupuleux ajoutent de l’eau et du sucre (amidon hydrolisé, encore appelé sirop de glucose). C’est ce que l’on appelle l’adultération. Autre tour de passe-passe, les mélanges de miel, l’un de qualité (exemple : miel d’oranger), et l’autre tout-venant, l’ensemble affiché à la meilleure qualité.

 

 

Mis en pot par l’apiculteur

 

 

L’affichage des pays d’origine va permettre de savoir dans quel miel on plonge sa cuillère. Mais le meilleur réflexe est probablement de privilégier un miel d’apiculteur récoltant, affichant la mention « Miel récolté et mis en pot par l’apiculteur ».

 

Lire aussi : Le miel, aliment et médicament miracle

 

 

Aurélie Laroche

 

 

Sources : magazine.laruchequiditoui.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE