Les produits ultra-transformés, l’anti-nutrition

0
3822
industrie agro-alimentaire

Les produits ultra-transformés ? La notion est récente. Elle vient d’être fortement médiatisée par le Dr Anthony Fardet, chercheur en alimentation préventive et holistique, avec son ouvrage Halte aux aliments ultra-transformés ! Mangeons vrai (Editions Thierry Souccar).

 

Margarines, pain de mie, nuggets…

 

 

Une classification des aliments par degré de transformation permet de mieux décrypter le paysage alimentaire. On peut ainsi distinguer : – les aliments bruts ou peu transformés (fruits, légumes frais ou congelés, céréales entières…), – les ingrédients (sel, vinaigre, huiles…) – les aliments transformés (conserves, fromages, pain….), – les aliments ultra-transformés (margarines, saucisse, chips, céréales du petit déjeuner, pain de mie, nuggets, desserts lactés, biscuits…). Dans certains rayons de supermarchés, il n’y a quasiment que des produits ultra-transformés.

 

Lire aussi : Liste indicative d’aliments ultra-transformés

 

 

« L’aliment est plus que la somme de ses nutriments : c’est un tout… »

 

 

 

Ces aliments, coeur de la production de l’industrie agro-alimentaire moderne, pose de multiples problèmes. « Leur matrice a été déstructurée » explique Anthony Fardet. Ce n’est plus du blé, mais une succession de composants de blé, ce n’est pas du lait mais de la poudre de lait, etc. qui entrent dans l’élaboration de ces produits. Or, comme le rappelle ce spécialiste, « l’aliment est plus que la somme de ses nutriments : c’est un tout. L’aliment est un ensemble de nutriments encapsulés dans une matrice. Et ces nutriments agissent en synergie dans l’organisme. »

 

Rien de cela avec les produits ultra-transformés. Ceux-ci ne « fonctionnent plus » sur le plan nutritif. Pire, ils sont nocifs. Car pour les optimiser à divers égards (aspect, conservation, appétence…), les industriels les élaborent en ajoutant force matières grasses, sel, sucres, sirop de glucose, conservateurs, colorants, émulsifiants, glutamate, etc. Pour s’ne assurer, il suffit de lire la liste interminable des ingrédients au dos des paquets.

 

 

Bombes à calories, pauvres en nutriments

 

 

Ces aliments ultra-transformés sont des bombes à calories, des concentrés de graisses, de sucres ou et de sel, d’agents chimiques et autres composants plus ou moins indésirables, ils sont remarquablement pauvres en fibres et en micro-nutriments (minéraux, vitamines…). Avec le Dr Fardet, on peut légitimement suspecter ces aliments ultra-transformés de participer à l’explosion de l’obésité, des grandes maladies chroniques (diabète, cholestérol, maladies cardio-vasculaires….) dans nos sociétés.

 

Avant d’hériter d’un nom technique précis, les produits ultra-transformés étaient regroupés sous le vocable peu glorieux de malbouffe. Toute la responsabilité de la grande distribution  et du marketing agro-alimentaire est d’avoir donner une image très attrayante à des produits nocifs aussitôt qu’ils sont consommés en grande quantité.

 

JC Nathan

 

Sources :www.passeportsante.net/fr

 

 

AUCUN COMMENTAIRE