Le microbiote des Français à la loupe

0
288
microbiote

Le projet Le French Gut (microbiote français) vise de façon ambitieuse à cartographier et comprendre les microbiotes des Français. Les promoteurs du projet nourrissent de grands espoirs en matière de santé.

 

Le French Gut (microbiote français) a pour ambition de cartographier le plus grand nombre de microbiotes français, qui sont autant de cartes d’identité spécifiques. Ce projet vise à recueillir 100 000 échantillons fécaux d’ici à 2027, avec toutes les informations nutritionnelles et cliniques associées.

 

Lire : La flore intestinale, base de la santé et de l’immunité

 

Inrae, AP-HP, Inserm, AgroParisTech, et onze privés

 

 

Initié et porté par INRAE et son unité MetaGenoPolis, en collaboration avec l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris), ce programme réunit également deux autres partenaires publics (Inserm, AgroParisTech) et onze partenaires privés (Biocodex, Biofortis, Danone Nutricia Research, GMT Science, Gnosis by Lesaffre, Institut Pasteur, Lallemand Health Solutions, Greentech, Nahibu, Nexbiome Therapeutics, AdareBiome).

 

La diversité de la flore

 

Le French Gut vise à connaître et mieux comprendre la diversité de la flore intestinale entre individus. C’est le volet cartographie. Second volet, la modélisation des changements du microbiote intestinal associés aux maladies chroniques (diabète, obésité, cancer, maladies inflammatoires intestinales), aux troubles neurodéveloppementaux (autisme, bipolarité…) et neurodégénératifs (maladie de Parkinson).

 

Lire : Microbiote intestinal et maladies liées à l’alimentation

 

Les instigateurs du projet sont pleins d’espoirs : l’espoir d’élaborer une nutrition préventive personnalisée, l’espoir de mettre au point des thérapies innovantes pour lutter contre les maladies chroniques en augmentation constante depuis 60 ans.

 

 

Un microbiote impacté par les événements

 

 

La recherche a mis en évidence le fait que le microbiote intestinal est spécifique à chaque individu, à l’instar de l’empreinte digitale. Après une période de développement, la flore intestinale d’un individu se stabilise, mais il est néanmoins impacté au cours de la vie par divers événements, par exemple les maladies, les traitements médicaux… Les traitements antibiotiques répétés semblent avoir des effets délétères sur cette flore, tout comme des polluants externes comme les pesticides et les additifs.

 

Lire : Enrichir le microbiote, adapter l’alimentation

 

Or, ce microbiote joue un rôle décisif dans la santé, en participant directement à la digestion, à l’assimilation des nutriments, à la synthèse des vitamines, à l’absorption des acides gras et des minéraux… Sans parler du soutien du microbiote au système immunitaire intestinal.

 

JC Nathan

 

Sources : French Gut