Le zinc, élément vital pour l’organisme

0
400
huitre apport en zinc

Le zinc est l’un des oligo-éléments dont notre organisme a absolument besoin en permanence et qu’il faut trouver dans l’alimentation.

 

 

Difficile de résumer l’importance de cet oligo-élément (ces substances minérales présentes en quantités infimes dans le vivant. Présent pour l’essentiel dans les muscles et les os, dans le foie et la peau,  il participe à un grand nombre de réactions enzymatiques (formation de l’ADN et de l’ARN) et joue un rôle dans diverses fonctions cellulaires. Cet antioxydant permet notamment de contrebalancer des réactions liées au stress oxydant et donc au vieillissement.

 

 

Cellules, hormones, fertilité, système immunitaire…

 

 

Il intervient dans la croissance, joue un rôle dans le système neurologique, le système hormonal et reproductif….Le zinc a de multiples effets bénéfiques pour la peau (cicatrisant, anti-acné, anti-verrues) et les cheveux.

 

 

Anti-oxydant

 

 

Cet oligo-élément est aussi très connu pour stimuler le système immunitaire en agissant sur les lymphocytes. En cas de déficit en zinc, on observe des réactions d’inflammation, typique d’une réponse inadéquate du système immunitaire. De par son rôle anti-oxydant, le zinc semble jouer un rôle préventif vis-à-vis des risques cardio-vasculaires.

 

Lire aussi : Le système immunitaire et la santé

 

 

Les aliments apport

 

 

On trouve le zinc dans les crustacés (les huîtres), la viande rouge (veau, bœuf, volailles…), les légumineuses, les céréales complètes, les noix et les graines, le cacao… mais c’est l’apport à partir des aliments d’origine animale qui serait les mieux assimilés. Les apports conseillés sont de 8 à 12 mg par jour (le corps ne stocke pas le zinc).

 

 

Les signes de carence

 

 

Les femmes enceintes, les personnes alcooliques, les personnes âgées, les végétariens sont les plus susceptibles de présenter des carences. La carence va se traduire par divers problèmes de santé : fatigue, états dépressifs, problèmes de peau, perte de cheveux…

 

 

Prudence avec les compléments

 

 

Sous conseil médical, on peut recourir à une supplémentation en zinc (on le fait parfois pour certains patients suivant une chimiothérapie). Mais les spécialistes mettent en garde contre les effets négatifs de surdosage (moindres défenses immunitaires, indigestion, nausées, problèmes intestinaux (diarrhée), maux de tête… Il ne faut pas oublier que les oligo-éléments, à doses excessives, sont toxiques.

 

Katrina Lamarthe

 

Sources : sante.lefigaro.fr

lanutrition.fr

 

AUCUN COMMENTAIRE