Le zinc, secret de l’immunité

0
445
zinc immunite
Le zinc et l’immunité font bon ménage. Car les défenses immunitaires peuvent être activées et renforcées par divers apports en vitamines et en oligo-éléments.
Le zinc secret de l’immunité ? Le système immunitaire peut être stimulé par nombre de substances : des vitamines (C, D en particulier),  des plantes antiseptiques (lavande, eucalyptus…), des champignons, des oligo-éléments (fer, magnésium…) dont le zinc.
Traces de zinc
Le zinc est un oligo-élément, c’est-à-dire qu’on ne le trouve qu’à l’état de traces dans l’organisme. On en possède environ 2 g présent dans les muscles, le os, mais aussi dans diverses cellules de l’organisme (cerveau, organes divers..). En réalité, ces traces de zinc jouent un rôle structurant et régulateur dans de multiples protéines et enzymes de l’organisme.
Le zinc intervient ainsi dans de très nombreux métabolismes et mécanismes physiologiques (vision, goût, odorat, humeur, coagulation sanguine, cicatrisation…), et tient une place importante pour la croissance, les fonctions reproductrices et l’immunité.
Activation des cellules immunitaires
Les liens entre zinc et défenses immunitaires sont multiples : barrières cutanées,  activation des cellules immunitaires (lymphocytes T) via l’hormone thymuline qui intervient dans le thymus… Les scientifiques prêtent en outre au zinc une capacité à inhiber les cycles de réplication des virus dans l’organisme. Autant dire que le zinc suscite un énorme intérêt lorsque sévit une pandémie virale.
Apport recommandé
Le corps ne stockant pas le zinc, des apports alimentaires réguliers sont conseillés. L’apport recommandé est de  8 mg pour les femmes (11 pour les femmes enceintes) et 11 mg pour les hommes. Les aliments qui en contiennent le plus  sont les huîtres, les abats (foie de veau…), les noix, les graines de sésame, la viande (boeuf, poulet…), les céréales, les légumineuses
Dans les sociétés modernes, sans doute pour cause de manque de diversité alimentaire, il est fréquent d’observer une légère carence.  Personnes âgées, femmes enceintes, végétariens, personnes diabétiques sont davantage exposés à ce risque.
Supplémentation
Faut-il s’orienter vers une supplémentation afin de stimuler davantage les défenses immunitaires ? Certains scientifiques le pensent. Mais les autorités publiques conseillent de ne pas dépasser le seuil de 15 mg. Précision : le zinc est davantage consommé par un organisme stressé. Il conviendrait donc de réduire aussi la dose de stress.
Aurélie Laroche
Photo : CPIE Marennes-Oléron 

AUCUN COMMENTAIRE